Dakar, 18 nov (APS) – L’hôpital général Idrissa Pouye de Grand Yoff a démenti samedi les informations publiées par un organe de la place et relatives au blocage des activités chirurgicales de son service d´urologie depuis trois mois.

Dans un communiqué transmis à l’APS, la Direction de la structure hospitalière “dément les informations contenues dans un organe de la place, faisant état d´une panne d´un appareil qui bloquerait les activités chirurgicales de son service d´urologie depuis 3 mois’’.

“L´activité chirurgicale du service d´urologie se déroule normalement jusqu´à ce jour vendredi 17 novembre 2023 où trois patients ont été opérés’’, a précisé la Direction de l’hôpital Idrissa Pouye de Grand Yoff.

Elle a précisé que “rien qu´au mois d´octobre 2023 le service d´urologie a effectué 96 interventions chirurgicales sur un total de 511 effectuées dans les 14 salles opératoires fonctionnelles dont dispose l´établissement’’.

“La procédure de NLPC (néphrolithotomie percutanée) dont l’organe de presse en question évoque n´est qu´une procédure chirurgicale parmi d´autres comme l’uréthéroscopie souple ou la chirurgie ouverte toujours disponibles à l´hôpital’’, ajoute le texte.

La Direction de l’établissement hospitalier a tenu à “rassurer tous les patients et usagers de l’établissement que le service d´urologie de l´hôpital général Idrissa Pouye de Grand Yoff reste le service de référence au niveau national et international avec un programme opératoire d´une moyenne de six patients par jour du lundi au vendredi sans compter les urgences prises en charge 24 heures sur 24’’.

MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-ENTREPRENEURIAT / Kaolack : la vulgarisation du statut de l’entreprenant au menu d’un atelier

Kaolack, 22 mai (APS) – Le statut de l’entreprenant au profit des promoteurs et acteurs du…