Dakar, 23 mai (APS) – Une session de renforcement de capacités en matière de maintenance biomédicale médicale s’est ouverte lundi, à Dakar, à l’intention de vingt chefs de département de maintenance hospitalière venus de huit pays d’Afrique.

Cette formation se déroule en prélude d’un colloque international prévu en juillet 2024 à Dakar, sur le thème “La certification des établissements publics de santé”.

“Cette activité a été organisée pour favoriser, échanger et mettre à niveau 20 techniciens de maintenance biomédicale”, a déclaré Khadiatou Sarr, présidente du réseau des hôpitaux d’Afrique, d’Océan Indien et des Caraïbes (RESHAOC), lors du lancement de la formation, qui doit durer 10 jours.

Khadiatou Sarr, par ailleurs directrice de l’hôpital régional El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack, précise que les 20 techniciens bénéficiaires de la formation viennent du Bénin, du Cameroun, des Comores, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Maroc, du Sénégal et du Togo.

“Nous avons compris que la clé de voute d’une accessibilité à la dispensation en continu des soins, c’est d’avoir une bonne maintenance, c’est-dire avoir un personnel formé pour soutenir les moyens que les Etats investissent dans les hôpitaux et éviter l’insatisfaction des usagers”, a-t-elle-dit.

Le réseau est accompagné dans cette formation par la Fédération hospitalière de France et la Direction des infrastructures et des équipements médicaux du Sénégal (DIEM), qui se prévaut de disposer de “laboratoires modernes et bien équipés”.

“La formation doit s’articuler en théorie et pratique sur quatre modules dont l’électricité, les gaz, la dialyse et la radio”, a-t-elle-souligné.

Khadidiatou Sarr invite les hôpitaux du Sénégal à mettre plus de moyens financiers et techniques dans les services de maintenance et dans la formation, rappelant qu'”il faut renforcer la formation continue de l’utilisation des appareils”.

Le réseau des hôpitaux d’Afrique, d’Océan Indien et des Caraïbes “vise à favoriser une synergie entre les hôpitaux d’Afrique, de l’Océan Indien et des Caraïbes afin de partager les bonnes pratiques et des thèmes qui concernent l’hôpital et qui favorisent l’accessibilité à des soins de qualité des populations”, a-t-elle-rappelé.

Le réseau a été fondé en 1996 à Ouagadougou (Burkina Faso) et regroupe actuellement 117 hôpitaux disséminés dans 17 pays.

ABD/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ASIE-MEDIAS / L’APS et l’AZERTAC, son homologue d’Azerbaïdjan, signent un accord de partenariat

Susha, 22 juil (APS) – L’Agence de presse sénégalaise (APS) et l’Agence d’informatio…