Dakar, 20 oct (APS) – Le ministère tunisien des Affaires culturelles a décidé d’annuler la 34ème édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), en solidarité avec le peuple palestinien qui subit “une tragédie inacceptable”, a appris l’APS du comité directeur du festival.

Les JCC étaient prévues pour se tenir du 28 octobre au 4 novembre dans la capitale tunisienne, avec le Sénégal comme invité d’honneur.

Le programme de la manifestation prévoyait un hommage au cinéaste Ousmane Sembène, dans le cadre de la célébration du centenaire de la naissance du premier lauréat du Tanit d’or des Journées cinématographiques de Carthage lors de sa création en 1966.

”Le comité directeur de la 34e session des Journées cinématographiques de Carthage a l’immense regret de vous informer, que dans le contexte de la tragédie inacceptable subie actuellement par les populations palestiniennes frères, le ministère tunisien des Affaires culturelles a décidé, ce 19 octobre 2023, l’annulation de la session prévue du festival des Journées cinématographiques de Carthage”, lit-on dans un communiqué.

Cette décision s’inscrit “dans le cadre de la solidarité manifestée au plus haut niveau en Tunisie avec le peuple palestinien”, en raison de la “situation critique” que vivent les habitants de Gaza soumis à “un siège complet” et victimes de bombardements quotidiens, en réaction aux attaques meurtrières du Hamas en territoire israélien le 7 octobre.

Le gouvernement israélien a coupé l’électricité, le carburant, l’eau et la nourriture à Gaza dans le cadre de ce siège, ce qui fait craindre une catastrophe humanitaire de grande ampleur.

Avant l’annonce de l’annulation pure et simple du festival, le comité directeur des Journées cinématographiques de Carthage avait indiqué que la session 2023 se tiendrait en solidarité avec la Palestine et “dans le respect des luttes d’un peuple qui subit meurtres et destructions et qui résiste pour reconquérir sa terre”.

Le communiqué publié à cet effet portait sur une “annulation du côté festif du festival”, les organisateurs précisant que la session va se dérouler “avec la ferme conviction que l’engagement des JCC en faveur d’une Palestine libre passe aussi à travers des projections de films, de débats et de rencontres”.

La liste des films en compétition, toutes catégories confondues, avaient déjà été dévoilés, dont “Le mouton de Sada” du Sénégalais Pape Bounama Lopy.

Les noms des présidents des jurys avaient aussi été dévoilés. Il s’agit du réalisateur tchadien Mahamat Saleh Haroun pour la fiction et de la productrice tunisienne Dora Bouchoucha pour les documentaires.

L’affiche du festival, qui rendait hommage aux figures féminines du cinéma tunisien, avait également été rendue publique.

FKS/BK/MTN

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ASIE-MEDIAS / L’APS et l’AZERTAC, son homologue d’Azerbaïdjan, signent un accord de partenariat

Susha, 22 juil (APS) – L’Agence de presse sénégalaise (APS) et l’Agence d’informatio…