Thiès, 16 mai (APS) – Le préfet du département de Thiès, Mame Less Cabou, a insisté sur le “respect scrupuleux” des mesures édictées dans la circulaire du Premier ministre, relativement aux préparatifs de la fête de la Tabaski.

Intervenant lors d’un comité départemental de développement (CDD) tenu jeudi, suite à un comité régional de développement organisé sur la question, Mame Less Cabou a revisité les dispositions de la circulaire contenant des mesures visant à faciliter le transport et la commercialisation des animaux pour les besoins de l’Aïd-el-kébir, plus connue sous le nom de Tabaski, la plus grande fête musulmane.

Les directives du gouverneur de Thiès ont été aussi passées en revue.

Le préfet a invité tous les acteurs intervenant dans la chaîne de distribution des animaux de sacrifice, à “respecter scrupuleusement” la circulaire du Premier ministre, consacrée à cette question.

Mame Less Cabou a invité toutes les collectivités territoriales à identifier d’urgence, les points de vente normalisés de moutons, afin qu’ils soient dotés des commodités nécessaires, dont notamment l’approvisionnement en eau et la fourniture d’électricité.

Le choix de ces sites est aussi un préalable pour que les mesures sécuritaires soient prises, en vue de garantir un bon déroulement des opérations de vente.

Evoquant les allégations faisant état de taxes qui seraient appliquées par certaines collectivités aux marchands de moutons, il a demandé que cette pratique cesse, si elle est avérée, dès lors que la circulaire est entrée en vigueur depuis le 19 avril et se poursuivra jusqu’au 2 août.

Ce document prévoit l’assouplissement du contrôle des camions et véhicules qui transportent des moutons à destination du Sénégal, ainsi que l’exonération sur les droits et taxes sur les moutons de Tabaski.

Il porte aussi sur l’autorisation de la présence à bord de chaque camion de trois bergers chargés  de la surveillance des animaux chargés.

“Nous avons invité les éleveurs à respecter les dispositions  de la circulaire, surtout dans le but d’atteindre les résultats escomptés, à travers cette démarche, à savoir la baisse des prix des moutons et leur accessibilité géographique”, a dit le préfet.

Les éleveurs ont aussi été invités à nettoyer les sites d’accueil, après usage, en relation avec les services dédiés.  

Pour ce qui est des populations locales, elles devront se garder d’occuper tous les espaces, au détriment des éleveurs qui ne résident pas dans le département, au risque d’influer sur le prix de vente des moutons.

“Notre seul souci, c’est l’espace réduit”, a souligné Mamadou Khabane Seck, secrétaire général du foirail du “Champ de courses”. “Les vendeurs venant du Mali, de la Mauritanie, s’ils n’ont pas de lieu pour s’installer, iront ailleurs, ce qui peut causer un déficit”, a prévenu M. Seck.

Ce responsable du foirail du “Champ des courses” rapporte que les éleveurs ont saisi à ce sujet le préfet, qui les a renvoyés vers le maire,  arguant que c’est lui qui est compétent en la matière.

Il a suggéré que soit mis à leur disposition, les sites qui ont été supprimés  l’année dernière, en raison du contexte tendu.

Le maire de Thiès-est leur a assuré, pour sa part, que l’électricité sera installée sur le site le 1-er juin. Il les a mis en relation avec le responsable du “Champ des courses”, pour qu’ils y stockent leurs aliments de bétail et emménagent pour la restauration des usagers.

ADI/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-TABASKI / Dagana : les marchés bien approvisionnés en denrées de première nécessité (service commerce)

Dagana, 14 Juin ( APS) – Les marchés de Dagana sont bien approvisionnés en denrées d…