Kafountine, 6 oct (APS) – La commune de Kafountine, dans le département de Bignona, envisage d’installer, en partenariat avec le Groupe Allcot, des foyers améliorés sur le quai de pêche de cette ville, dans le but de réduire la quantité de bois utilisée quotidiennement par les femmes transformatrices de produits halieutiques pour le fumage de poisson, a-t-on appris de son maire, David Diatta.

“Nous sommes au quai de pêche pour voir l’usage du bois pour le fumage de poisson. Le chiffre est alarmant, il s’agit de 72,5 tonnes de bois par jour, c’est énorme. Nous voulons donc éliminer ou réduire cette quantité énorme de bois utilisée par jour pour cette activité à Kafountine et lutter contre le changement climatique”, a dit M. Diatta, jeudi, au terme d’une visite du quai de pêche de Kafountine avec des responsables du Groupe Allcot, partenaire de cette commune. 

Il a signalé que la commune de Kafountine ‘’est en train de subir les impacts négatifs du changement climatique, qui est une réalité’’ dans cette localité adossée à la mer.

Si rien n’est fait pour lutter contre le changement climatique, il est prévu que d’ici 50 ans des villes vulnérables vont disparaitre, avertit David Diatta en citant le document stratégique du Sénégal.

‘’C’est pourquoi à Kafountine, la mairie a fait appel à ses partenaires d’Allcot, aux acteurs de la lutte contre les changements climatiques, dans le but de régler cette urgence de [façon] à transformer tout en opportunités dans la commune”.

Il a indiqué que l’équipe municipale qu’il dirige ‘’est en train de faire de la commune de Kafountine ”une ville verte [et] résiliente” au changement climatique.

Outre l’installation de foyers améliorés dans la commune, la mairie envisage, avec ses partenaires d’Allcot, de mettre en place “17 fermes agricoles scolaires bio-énergétiques à Kafountine”, a annoncé l’édile.

“Aujourd’hui, nous avons visité déjà deux de ces fermes agricoles scolaires qui sont en phase d’aménagement. Nous espérons que d’ici décembre prochain on aura les premières récoltes”, a-t-il lancé.

Il précise que l’ambition immédiate visée à travers ces fermes agricoles est de ‘’réussir à assurer la sécurité alimentaire (…) des élèves à travers les cantines scolaires’’.

”Il s’agit aussi, à travers ces fermes, d’assurer les fournitures scolaires, de [dispenser] les parents de l’achat des fournitures et d’assurer également la couverture maladie universelle pour les élèves,”, a-t-il expliqué. Selon lui, “il est prévu de semer dans ces fermes quatre spéculations, à savoir du gombo, du bissap menthe, de la pastèque et du niébé”.

En initiant tous ces projets avec des partenaires, dit-il, la commune de Kafountine cherche seulement ‘’à lutter contre l’émigration clandestine, créer des emplois et lutter contre l’érosion côtière “.

Le manager du Groupe Allcot Sénégal, Ousmane Fall Sarr, s’est réjoui de cet accompagnement technique de la commune de Kafountine. ”Nous comptons travailler en étroite collaboration avec cette commune pour la réussite de ses projets”, a-t-il promis.

“Nous sommes en train de faire l’élaboration du programme pour pouvoir évaluer les financements nécessaires. Nous comptons faire les études de ces projets d’ici la fin du mois d’octobre”, a ajouté M. Sarr.

Auparavant, le maire de la commune de Kafountine a procédé à une remise de kits scolaires d’une valeur de dix millions de francs CFA à des établissements scolaires. Ces kits scolaires sont destinés aux 25 écoles de la commune de Kafountine, selon David Diatta.

MNF/AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…