Kaffrine, 21 mai (APS) – Les paysans de la région de Kaffrine (centre) sont entrés de plain-pied dans la préparation de la prochaine saison des pluies, comme ceux des autres régions du pays.

À Keur Ousmane par exemple, dans la commune de Ndiognick, de nombreux agriculteurs n’ont d’autre préoccupation que la campagne agricole 2024. Ils débroussaillent leurs champs en attendant la pluie.

Malgré la canicule, Modou Thiam, un quinquagénaire, s’active au milieu d’un champ qu’il s’empresse de débarrasser des herbes, des arbustes et des troncs d’arbres, armé d’un râteau et d’un coupe-coupe.

Habillé comme un ouvrier, une casquette bien ajustée, Modou Thiam, à l’aide d’un feu, a éliminé de son champ une grande quantité d’herbes sèches.

“Il faut se préparer aux activités hivernales. Cela consiste à enlever les mauvaises herbes et à dégager le bois mort”, précise-t-il, sous la forte chaleur. Il est assisté de ses frères.

“J’utilise quelquefois des machines fabriquées par des ouvriers locaux pour débroussailler les champs. C’est une phase très importante des activités champêtres. Cela consiste à bien préparer le sol aux semailles”, explique-t-il.

“Nous préparons l’hivernage […] C’est une période difficile”, dit un agriculteur âgé d’une cinquantaine d’années, se demandant si l’État va distribuer des engrais, des semences et du matériel agricole en grande quantité.

Si Modou Thiam vaque au débroussaillage des champs, son voisin dit se préoccuper du décorticage des arachides et du tri des semences.

Dans les marchés hebdomadaires de Birkelane et Boulel, dans la région de Kaffrine, de nombreux paysans font réparer leur outillage agricole ou tentent de le renouveler.

Selon le directeur régional du développement rural de Kaffrine, Mamadou Badiane, aucun intrant agricole (semences, engrais, etc.) n’a encore été acheminé dans la région pour la prochaine campagne agricole.

Les autorités administratives se préparent à cette campagne en fixant d’abord les prix des engrais et des semences, selon M. Badiane, qui conseille aux paysans de labourer la terre avant de semer.

Le 3 mai, le Premier ministre a annoncé 23 décisions à mettre en œuvre pour le déroulement de la campagne agricole hivernale de cette année, à laquelle le gouvernement va octroyer un budget record de 120 milliards de francs CFA.

CTS/ESF/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Amadou Ba assure travailler à la construction d’un nouveau cadre politique

Dakar, 22 juin (APS) – L’ancien Premier ministre, Amadou Ba, candidat malheureux à l’élect…