Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

02/05/2023 5:40 p.m.

SENEGAL-USA-EDUCATION-ALIMENTATION

Des cantines scolaires pour 285 écoles primaires et maternelles de Kolda et Sédhiou

Dec. 13, 2022, 1:57 p.m.

Dakar, 12 déc (APS) - Deux cent quatre-vingt-cinq écoles primaires et maternelles des régions de Kolda et Sédhiou (sud) seront dotées de cantines scolaires, grâce au projet ‘’Sukaabe Janngo II’’, a-t-on appris, mardi, à Dakar, de l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Michael Raynor.

‘’‘Sukaabe Janngo’ est un programme de cantines scolaires d’une durée de cinq ans, financé avec 16 milliards francs CFA [et] destiné à 285 écoles primaires et maternelles des régions de Sédhiou et Kolda’’, a précisé M. Raynor.

Il intervenait à l’atelier de lancement du projet ‘’Sukaabe Janngo II’’, une initiative de la fondation américaine Counterpart International.

Selon M. Raynor, ‘’Sukaabe Janngo’’, qui signifie ‘’ les enfants de demain’’ en pulaar, a pour objectif d’améliorer les résultats scolaires des élèves, tout en leur garantissant une bonne nutrition et une bonne santé.

Près de 80.000 enfants sénégalais recevront chaque jour des repas nutritifs et copieux, dans le cadre d’un ‘’effort commun’’ visant à bâtir la prospérité au Sénégal, a-t-il expliqué.

L’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal rappelle qu’une alimentation suffisante est essentielle pour l’éducation d’un enfant. Les cantines scolaires sont un outil indispensable pour améliorer les résultats scolaires des élèves et réduire le taux d’abandon scolaire, a-t-il ajouté.

Le projet présente, selon lui, des avantages économiques importants pour les agriculteurs locaux et d’autres producteurs agricoles, auprès desquels la fondation Counterpart International achète de la farine, du maïs, et des légumes.

L’achat de ces produits alimentaires devrait générer des revenus d’un montant de 625 millions de francs CFA au moins, pour les agriculteurs des régions de Kolda et Sédhiou, selon la fondation américaine.

‘’Dans le cadre de ce projet, nous travaillons avec les [acteurs] de l’éducation, de la santé et de l’agriculture, à tous les niveaux, pour améliorer les infrastructures scolaires, accroître l’accès à l’eau potable et offrir des opportunités de développement professionnel aux enseignants sénégalais’’, a assuré Michael Raynor.

SN/ASG/ESF

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe