Kaolack, 24 sept (APS) – Le directeur général de l’Agence nationale de sécurité routière (ANASER), Cheikh Oumar Gaye, a invité, samedi à Kaolack (centre) les guides religieux à délivrer des messages de sensibilisation à la prévention routière.

Il a effectué des visites de courtoisie auprès de chefs religieux de cette localité du Sénégal où des milliers de fidèles se rendent pour commémorer la naissance du prophète Mouhamed (PSL).

‘’La Gamou est un moment de mouvements importants de véhicules et de personnes vers les foyers religieux dont Kaolack. C’est pourquoi nous sommes là pour recueillir des prières des chefs religieux et solliciter de leur part des messages de sensibilisation. L’objectif est d’atteindre un objectif de +zéro accident+’’, a expliqué le directeur général de l’ANASER.

Appelant les chefs religieux et autres leaders d’opinion à contribuer à la lutte contre l’insécurité routière, Cheikh Oumar Gaye a relevé que les évènements religieux, pour l’essentiel, constituent des ‘’moments accidentogènes’’ avec une forte fréquentation des réseaux routières, en plus de la saison pluvieuse. Cela peut occasionner des accidents de la circulation.

‘’Nous avons mobilisé les acteurs des transports terrestres et la Directrice régionale des infrastructures et des transports terrestres de Kaolack, afin de continuer la campagne de sensibilisation que nous avons commencée dans tous les foyers religieux du Sénégal où le Gamou est célébré pour appeler les usagers de la route au respect scrupuleux des dispositions du code de la route’’, a-t-il dit.

En outre, avec les forces de défense et de sécurité notamment la Police, la Gendarmerie et les Sapeurs-pompiers, membres du Conseil national de sécurité routière (CNSR), l’ANASER a mis en place un dispositif de jalonnement, selon M. Gaye.

‘’C’est pourquoi sur les axes menant vers Kaolack ou les foyers religieux en général, nous avons un impressionnant jalonnement qui va permettre de casser les vitesses. Nous avons aussi mis en place des brigades de contrôle mixtes orientées sur la sécurité routière, sur les routiers urbains et en zones rurales’’, a-t-il signalé.

En dehors de ce partenariat avec les forces de défense et de sécurité, l’ANASER a aussi un autre partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale qui a déjà permis de mettre en place des postes médicaux avancés (PMA) pour permettre de prendre en charge le Gamou.

 

ADE/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-EMPLOI / Linguère: une convention de 192 millions FCFA pour soutenir 250 jeunes du département

Linguère, 25 juil (APS) – Le projet “Agri-jeunes” et l’Association…