Dakar, 18 juil (APS) – L’artiste plasticien Alioune Ba a remporté, lundi, le “Prix du président de la République” du 11e Salon national des arts visuels ouvert le même jour par le Premier ministre Amadou Ba à la galerie national d’art.

Le chef du  gouvernement était accompagné du ministre de la Culture et du Patrimoine Historique Aliou Sow, du commissaire de l’exposition principale le critique d’art et journaliste Massamba Mbaye, entre autres.

Le thème de cette 11e édition prévue du 17 juillet au 17 août est ”Benn bopp : art et cohésion sociale”.

Le “Prix du président de la République” doté d’un chèque de dix millions de francs CFA récompense l’œuvre intitulée ”Mère porteuse”.

”C’est un immense plaisir de gagner ce prix, car il n’y a que mes aînés qui sont là”, a réagi le lauréat.

Diplômé de l’Ecole nationale des beaux-arts de Dakar en 2016 et récemment sorti de l’école de cinéma Kourtrajmé comme réalisateur, Alioune Ba s’interroge à travers son installation sur la ”procréation médicalement assistée”.

”C’est une interrogation sur l’intervention de la technologie dans la procréation. On savait avant, que pour avoir des enfants, il faut un homme et une femme, aujourd’hui, deux hommes ou deux femmes peuvent avoir des enfants sans passer par les voies traditionnelles. (…) comment va-t-on vivre avec cette nouvelle famille créée par la technologie ?”, s’interroge l’artiste.

Le ”Prix du Premier ministre” de 11e salon des arts visuels  a été remporté par Mbaye Babacar Diouf, l’artiste multi primé (Biennale de Dakar édition 2022, médaillé d’argent aux Jeux de la Francophonie à Abidjan en 2017 entre autres) dont le travail est marqué par ”la spiritualité”.

Son œuvre, une installation intitulée ”Le jardin des vertus”, inspirée, dit-il, d’un hadith du Prophète Mohamed (PSL), parlant à ses compagnons des 360 vertus.

”Je rends grâce à Allah, car faire partie d’une génération d’artistes et être souvent primé, je pense que je dois le faire”, a fait valoir le plasticien qui exprime sa joie de voir ”la jeune génération porter haut le flambeau avec une énergie créatrice extraordinaire, une envie forte pour dire les choses à travers leurs œuvres qui expriment le rêve et l’âme du peuple sénégalais”.

L’exposition principale à la galerie nationale regroupe 49 artistes.

Pour le président du jury, El Hadji Malick Ndiaye, conservateur du musée Théodore Monod de l’Institut fondamental d’Afrique noire (Ifan), ”ce 11e Salon affirme la volonté des artistes d’élever l’ambition créatrice qui avait positionné le Sénégal comme porte-étendard des arts visuels du continent”.

Selon lui, les artistes ont renoué avec leur valeur en célébrant l’esprit qui caractérise ”la lumière de tout un peuple”.

”Ce fut une sélection de styles variés, éclectiques dans les matériaux et pluriel dans ces dispositifs. Les artistes ont admirablement répondu au thème aussi bien dans l’ordre conceptuel, que dans l’ordre plastique. Les productions témoignent d’un goût de la recherche, d’une empathie intellectuelle entre l’artiste et la conjoncture du pays et donc entre l’art et le réel”, a analysé le jury composé entre autres des critiques d’art Alioune Ndiaye et Massamba Mbaye, de l’artiste Kalidou Kassé et de la galeriste Thérèse Turpin Diatta.

Le jury a décerné le ”Prix jeune révélation” à Serigne Gorgui Mbaye pour son œuvre ”Benn Say” et le prix d’encouragement à Bassirou Ndiaye pour son œuvre ”Africaniste”.

FKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-HYDRAULIQUE-SOCIAL / Adduction d’eau potable : 50 branchements sociaux pour des ménages pauvres de Louga  

Louga, 20 juil (APS) – Le président du collectif des Lougatois pour l’entre-ai…