Louga, 14 mai (APS) – Le taux de mise en place des semences d’arachide est de 50% sur un quota de de 1153 tonnes alloué cette année au département de Louga, a indiqué vendredi, le chef de service départemental du développement rural (SDDR), Mouhamadou Makhtar Mbaye.

“Pour la campagne agricole 2024-2025, les préparatifs pour l’utilisation des intrants agricoles progressent bien dans le département de Louga. Actuellement, nous sommes à 50 % de la mise en place pour l’arachide”, a-t-il déclaré, précisant qu’un quota de 1153 tonnes de semences d’arachide a été alloué au département de Louga pour la campagne agricole à venir.

Mouhamadou Makhtar Mbaye s’entretenait avec des journalistes à l’issue d’un comité de développement départemental consacré à la présentation du bilan de la campagne agricole 2023-2024 et la préparation de celle 2024-2025.

En ce qui concerne la campagne agricole 2024-2025, il a indiqué que “les préparatifs se déroulaient bien”.

Dans cette perspective, il a souligné “les mesures prises par le gouvernement, en particulier par le ministère de l’Agriculture, pour garantir une distribution équitable des ressources, notamment en favorisant les véritables producteurs et en réservant des quotas spécifiques aux femmes et aux coopératives fonctionnelles”.

Mouhamadou Makhtar Mbaye a évoqué “la mise en place de mesures de suivi strictes, telles que la distribution de convocations aux commissions locales et aux chefs de quartier, afin d’identifier et de soutenir efficacement les véritables acteurs du secteur agricole dans la région”.

“Cette présentation a permis de dresser un bilan positif de la campagne agricole précédente tout en mettant en avant les perspectives prometteuses pour l’avenir de l’agriculture dans le département de Louga”, a-t-il dit.

Le chef de service départemental du développement rural de Louga a insisté sur “les initiatives phares entreprises dans le secteur de l’agriculture au sein du département. 

Il a notamment évoqué la mise en place de zones agricoles stratégiques, visant à optimiser la production et la distribution dans toute la région, rappelant “l’importance de l’hivernage et des facteurs de production dans le succès de la campagne agricole précédente”.

M. Mbaye a également mis en avant “les efforts déployés par l’État en matière de contrôle phytosanitaire, avec le soutien de la direction de la protection des végétaux qui a fourni du matériel essentiel, dont 7 atomiseurs et 35 pulvérisateurs répartis dans tout le département”.

Par exemple, a-t-il rappelé, le département de Louga a reçu son premier don de 11 unités de matériels agricoles pour le programme Intermaq notamment des tracteurs, des offsets, une récolteuse de pommes de terres, un pivot de 10 hectares etc.

  ”Au total, on peut donc dire que l’État du Sénégal a contribué un montant global  1.605.736.000  sur la subvention des semences, de l’engrais et du programme Intermaq pour le département de Louga”, a-t-il ajouté.

“Dans l’ensemble, la campagne agricole dans le département de Louga semble bien engagée, avec des perspectives encourageantes pour l’avenir de l’agriculture locale”, a-t-il fait valoir.

“Le Service départemental du développement rural (SDDR) disposait également d’équipements, dont un atomiseur et quatre pulvérisateurs, pour répondre aux besoins des agriculteurs de la commune de Louga”, a rappelé le chef de service.

Mouhamadou Makhtar Mbaye a exprimé “sa satisfaction quant au déroulement calme de la campagne agricole précédente”, saluant “l’engagement soutenu de l’État du Sénégal dans le secteur, notamment à travers des programmes comme Intermaq, qui ont permis d’apporter un soutien crucial aux agriculteurs locaux”.

DS/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DIVERS / Sédhiou : une fille de 10 ans meurt noyée dans un caniveau

Sédhiou, 16 juil (APS) – Une fille de dix ans s’est noyée cet après-midi dans un can…