Mbacké, 10 mai (APS) – Quelque 2050 nouvelles inscriptions et 507 modifications ont été enregistrées dans la commune de Mbacké (centre) à l’issue de la révision exceptionnelle des listes électorales, a indiqué mercredi à l’APS le président de la commission administrative de la commune, Mamadou Kassé.

La commission administrative de la commune de Mbacké a siégé du 6 avril au 6 mai. Les inscriptions se sont déroulées du 6 avril au 2 mai et la période du 3 au 6 mai a été consacrée à la phase contentieuse. A l’issue de ces opérations, a fait savoir M. Kassé, la commission a enregistré 2050 inscriptions, 507 modifications et un changement de statut. ‘’Maintenant pour les radiations, on n’en a pas eu’’, a-t-il précisé.

Selon lui, les primo votants représentent un pourcentage élevé des inscriptions lors de cette révision exceptionnelle des listes électorales au niveau de la commune de Mbacké. ‘’L’écrasante majorité des inscrits, c’est des jeunes. Ce qu’on appelle les primo votants, des gosses de 2004, 2005 et 2006 qui sont venus en masse. Même le jour de la clôture, on était assailli par cette bande de jeunes’’, a-t-il souligné.

Malheureusement la loi c’est la loi, c’est dur mais c’est la loi. Le 2 mai à 18 heures, on était obligé d’arrêter et quel que soit maintenant le mécontentement suscité’’, a-t-il ajouté, soulignant que les jeunes venaient massivement chaque jour pour s’inscrire sur les listes électorales.

La campagne de sensibilisation menée par les partis et coalitions de partis a joué un rôle déterminant sur le rush des jeunes noté dans certaines commissions, à en croire Mamadou Kassé.

A propos de cet engouement des jeunes, il signale que certains partis ou coalitions de partis ont donné des consignes à leurs militants et sympathisants, en leur demandant d’aller s’inscrire. ‘’Il y a également le tapage médiatique au niveau des radios, des télévisions, des réseaux sociaux pour pousser les gens à aller s’inscrire sur les listes électorales’’, a-t-il dit.

Et je trouve que c’est une bonne chose également pour la vitalité de la démocratie sénégalaise, pour la vitalité tout court de la démocratie’’, a-t-il salué.

Au Sénégal, la révision exceptionnelle des listes électorales en vue de l’élection présidentielle du 25 février 2024 a démarré le 6 avril et s’est poursuivie jusqu’au le 2 mai dernier. Elle s’est déroulée sur toute l’étendue du territoire national et à l’étranger.

CGD/MD/ADC

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Politique

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…