Matam, 29 avr (APS) – Mille cinq cents hectares de périmètres irrigués villageois de la région de Matam sont en train d’être réhabilités par le Programme d’appui au développement agricole et à l’entrepreneuriat rural (PADAER 2), a appris l’APS du coordonnateur dudit programme.

”Aujourd’hui, nous sommes en train de réhabiliter 1500 hectares de PIV qui étaient abandonnés avec la SAED afin de pouvoir aller en campagne’’, a déclaré Baboye Sada Ly.

Intervenant au cours d’une réunion de coordination et d’harmonisation du PADAER 2, il a aussi signalé que ‘’des hubs de transformation sont aussi en train d’être mis en place pour les femmes du monde rural qui vont transformer les produits locaux’’.

Il a également indiqué que ‘’les acteurs de la filière élevage aussi auront leur part avec des lieux de rassemblement et des magasins de stockage du bétail”.

M. Ly a signalé que le PADAER 2 travaille sur la mise en place d’une planification trimestrielle entre mai et juillet, afin de mener diverses activités pour les populations.

”Notre mission consiste à faire une planification trimestrielle avec les partenaires de mise en œuvre, à savoir les centres de formation professionnelle, l’inspection régionale des eaux et forêts (IREF), les agences régionales de développement (ARD) et les chambres consulaires”, a-t-il dit.

Cette planification permettra à la structure ”d’avoir une vue sur un trimestre afin de savoir les activités qui seront menées pour les populations”, a-t-il expliqué.

Il a signalé que dans le cadre de la réhabilitation des périmètres irrigués villageois (PIV), cette planification prend en compte la Société d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal (SAED).

”Cela va nous permettre d’avoir une idée sur l’état d’avancement des différentes infrastructures, mais aussi de planifier dans le temps pour la durabilité et la fonctionnalité de ces dernières”, a ajouté Baboye Sada Ly.

Il est revenu sur le bilan des actions du PADAER 2 depuis 2019 dans la région de Matam.

Le Coordonnateur a cité à ce propos la réalisation de pare-feux par l’IREF, la création de plateformes, la mise à la disposition des éleveurs d’abreuvoirs et de châteaux d’eau dans les trois départements de la région : Kanel, Matam, Ranérou.

AT/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-HYDRAULIQUE-REGULATION / Viabilité de la Sones et SEN’EAU : l’Etat exclut l’option de la hausse du prix de l’eau (ministre)

Dakar, 30 mai (APS) – Le gouvernement exclut toute révision à la hausse du prix de l’eau t…