Ziguinchor, 21 avr (APS) – L’imam ratib de la mosquée de Kenia, un quartier périphérique de Ziguinchor (sud), a mis en exergue, vendredi, lors de la prière de l’Aïd el-Fit, le rôle de la femme dans l’éducation des enfants.

”Il faut une bonne éducation à la maison. Une fois que le chef de famille sort, la femme doit assurer l’intérim. Elle doit s’occuper de l’éducation des enfants surtout des jeunes filles par rapport au port vestimentaire, aux bonnes mœurs, entre autres “, a dit l’imam Cheikh Amadou Diédhiou, dans son sermon, après la prière de l’Aïd el-Fitr, marquant la fin du ramadan.

L’imam a saisi cette occasion pour inviter les Sénégalais à préserver la paix et l’unité nationale. Il a également invité les fidèles musulmans à davantage respecter les préceptes de l’islam.

“Le ramadan est un mois d’adoration. Adorer Dieu ne doit pas se limiter au mois de ramadan, ça doit continuer. De temps en temps, un musulman doit jeûner, lire le Coran. Il faut surtout toujours penser à pratiquer les préceptes de l’islam”, a lancé l’imam Diédhiou, avant de souhaiter une bonne fête de Korité aux musulmans et prier pour un Sénégal de paix.

MNF/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Société

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Réinsertion sociale : Enda Tiers-Monde déclare avoir formé 241.384 anciens migrants

Dakar, 28 mai (APS) – Quelque 241.384 anciens migrants du département de Vélingara (…