Ziguinchor, 4 déc (APS) – Le président de l’Union régionale des organisations de personnes vivant avec un handicap de Ziguinchor (sud) a plaidé, dimanche, pour l’application effective de la loi d’orientation sociale relative à la promotion et à la protection des droits des personnes en situation de handicap.

“La situation des personnes handicapées de la région de Ziguinchor s’améliore peu à peu. Il reste cependant beaucoup de choses à faire dans différents domaines tels que l’éducation et la formation. Nous réclamons l’application effective de la loi d’orientation sociale relative à la promotion et à la protection des droits des personnes handicapées”, a déclaré Alassane Badiane.

Il s’exprimait en marge de la célébration de la journée internationale des personnes vivant avec un handicap, en présence de l’adjoint au gouverneur de Ziguinchor chargé des affaires administratives, Sidi Guissé, et du directeur régional de l’action sociale, Seydou Nourou Thiam.

Des délégations venues de Kolda, Sédhiou, de la Guinée Bissau et de la Gambie ont également pris part à cette rencontre.

Le thème de l’édition 2023 est : ”Unis dans l’action pour sauver et réaliser les objectifs de développement durable pour, avec et par les personnes handicapées”.

“L’accès aux structures sanitaires reste très difficile avec une prise en charge défectueuse. D’où la nécessité de respecter les dispositions de la loi d’orientation sociale et d’en inclure la dimension du handicap dans les programmes et projets de développement”, a insisté M. Badiane.

Il a par ailleurs invité les hommes politiques et la jeunesse de Ziguinchor à penser aux personnes handicapées à la veille de l’élection présidentielle prochaine.

“Les personnes handicapées sont préoccupées par cette tension politique qui secoue notre pays. Nous sommes les plus impactés au niveau de la région de Ziguinchor”, a fait savoir Alassane Badiane.

Pour l’adjoint au gouverneur de Ziguinchor, Sidi Guisse Diongue, ”cette journée est une manière pour les personnes handicapées de renforcer l’unité et la solidarité des populations de la sous-région mais aussi de donner un cachet sous-régional à cet événement”.

Il estime que ”la présence des délégations de la Gambie et de la Guinée Bissau traduit l’exemplarité des relations diplomatiques entre nos différents pays”.

“Cette journée vise à promouvoir les droits et les biens être des personnes vivant avec un handicap dans toutes les sphères de la société mais également au niveau du développement”, a expliqué M. Diongue.

Elle vise également, selon lui, à ”accroître la sensibilisation à la situation des personnes vivant avec un handicap dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle”.

“Selon les Nations unies, le monde est encore en retard dans la réalisation de plusieurs ODD concernant surtout les personnes handicapées”, a t-il relevé.

“Nous comprenons ainsi que des efforts pour réaliser les ODD doivent être renforcée afin de mieux prendre en charge les préoccupations des sociétés et particulièrement les préoccupations des personnes handicapées”, a dit l’adjoint au gouverneur de Ziguinchor, magnifiant les différentes réalisations faites par l’État du Sénégal en faveur des personnes handicapées.

MNF/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-JAPON-EDUCATION / Un don de quarante-six millions pour la réhabilitation de l’école élémentaire Pikine 17

Dakar, 4 mars (APS) – L’ambassadeur du Japon au Sénégal, Izawa Osamu a signé, lundi, avec …