De l’envoyé spécial de l’APS, Abdoulaye Badji

Dubaï, 4 déc (APS) –  Le ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, Alioune Ndoye, a invité dimanche la communauté internationale à mettre l’accent sur ‘’certaines préoccupations essentielles’’, pour arriver à une “transition énergétique juste et équitable” au profit de tous les pays.

‘’Dans le cadre de cette Conférence des Nations unies sur le climat, nous devons consolider les acquis de la COP 27, qui s’est déroulée à Charm el-Cheikh, en Egypte, en mettant l’accent sur certaines préoccupations essentielles’’, a-t-il dit lors d’une table-ronde de discussions consacrée à une transition énergétique juste.

‘’Il s’agit d’éviter le désinvestissement imprévu et brutal sur les combustibles fossiles, qui mettrait en difficulté certaines économies de pays en développement’’, a-t-il préconisé dans le cadre des travaux de la 28ème Conférence des Nations unies sur le climat.

Il a appelé à reconnaître les multiples formes et étapes d’une “transition juste et équitable” pour les pays les plus vulnérables, comme les pays africains, les pays les moins avancés (PMA) ou encore les Etats insulaires en développement.

Il a exhorté de même à ‘’établir un cadre de financement pour la transition juste pour les pays vulnérables mais également promouvoir un accord sur la recherche et les innovations pour le développement et le transfert des technologies’’.

Alioune Ndoye a enfin invité à “veiller à ce que la transition juste soit également une transition d’adaptation, qui réponde et sécurise les mesures d’adaptation nécessaires, urgentes et adéquates, pour tous les pays vulnérables et conformément aux conclusions du programme sur l’objectif d’adaptation’’.

AB/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-INFRASTRUCTURES / Plaidoyer pour le bitumage de la route Kaffrine-Wilanene Taba

Kaffrine, 23 fév (APS) – Le coordonnateur de l’association de la famille Wilanene a plaidé…