Ziguinchor, 19 mars (APS) – L’Observatoire de suivi des indicateurs de développement économique en Afrique (Osidea) a initié, mardi, à Ziguinchor (sud), un forum d’échanges et de partage d’expériences sur la problématique de la violence électorale et son impact sur les communautés.

Cette activité organisée en partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie (Oif) a pour objectif de sensibiliser les participants sur les enjeux liés à la tenue d’une élection présidentielle apaisée et à la nécessité de travailler à réduire des risques de violence pendant la période pré-électorale et électorale  a expliqué le coordonnateur des programmes de l’Osidea, Alioune Ndiaye.

Des acteurs de la société civile, des représentants de candidats en lice, des présidents d’Asc, des délégués de quartiers et des imams, ont pris part à cette rencontre.

“L’espace politique doit être pacifié et apaisé. Le Sénégal qui est une démocratie majeure, n’a pas besoin de vivre des situations pareilles (les évènements de juin dernier). Nous menons ces actions de sensibilisation en vue de permettre aux uns et aux autres de prendre conscience que la violence ne peut rien régler”, a ajouté M. Ndiaye.

Cette activité, a-t-il poursuivi, ”a aussi pour but d’échanger avec les participants sur les facteurs de risque de violence en période électorale et d’identifier ensemble des pistes de solutions pour réduire les facteurs potentiels de survenue ou de recrudescence de la violence”.

“Le Sénégal est un pays de croyants et n’a pas besoin de vivre de telles violences. On peut organiser une élection sans violence. C’est bien possible. Quand on est un croyant, on doit se plier à la volonté divine. Car, c’est Dieu qui donne le pouvoir à qui il veut”, a lancé le coordinateur du collectif des imams et oulémas de la région de Ziguinchor, El Hadj Daouda Dramé.

Imam Dramé a ainsi invité les jeunes de la région de Ziguinchor et du Sénégal en général à s’engager davantage dans la voie de la paix.

”Cette activité est venue à son heure. C’est possible, cette année, de parvenir à une élection présidentielle sans aucune forme de violence”, a dit le représentant du président du Conseil départemental de Ziguinchor, Oupa Kadior Mendy.

MNF/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-CULTURE / MASA 2024 : une édition pour assumer la ‘’fonction économique’’ de l’évènement, selon son directeur général

Dakar, 12 avr (APS) – La 13e édition du Marché des arts et du spectacle d’Abidjan (MASA), …