Thiès, 19 mars (APS) – Le mouvement citoyen Y en a marre a entamé, mardi à Thiès, une campagne citoyenne dénommée ”Diéli sama carte nguir mana voté”, pour sensibiliser les jeunes à la nécessité d’aller retirer leurs cartes d’électeur, avant l’élection présidentielle, prévue dimanche.

Y en a marre Esprit Thiès a organisé une caravane à laquelle se sont joints des membres du bureau national de ce mouvement, dont notamment le coordinateur national, Aliou Sané.

Pour Bassirou Diop, coordinateur de Y en a marre Esprit Thiès, le mouvement est parti du constat selon lequel, sur un électorat de plus de 7 millions de personnes inscrites sur les listes électorales, seules 3,2 millions votent lors des différentes élections.

Il a rapporté des informations faisant état de ”55% des cartes ont été retirées à la préfecture de Thiès”.

D’où la nécessité d’amener surtout les jeunes à récupérer leur carte d’électeur, pour participer au vote. Un moyen, selon Diop, de soutenir le processus électoral. Cette campagne vise à leur faire comprendre que leur carte représente leur voix.

Jugeant ”relativement faible” le niveau de retrait à Thiès, considéré comme un pôle électoral, Aliou Sané, de Y en a marre, a noté que cette campagne sera mise à profit pour faire comprendre aux primo-votants qu’ils peuvent, d’ici à dimanche, aller récupérer leurs cartes d’électeur.

Il a fait part de son souhait pour une ”élection transparente et apaisée”, non sans exprimer ses ”inquiétudes” par rapport à des ”alertes” faisant état de supposés ”bureaux fictifs”, de nature à mettre en doute la fiabilité de la carte électorale.

Sané a invité le nouveau ministre de l’Intérieur à œuvrer dans le sens d’un scrutin transparent, lui qui a hérité de ce département, après toute cette période trouble que le pays a traversée. Ce faisant, il contribuerait à restaurer l’image de ”référence démocratique” acquise par le Sénégal à l’échelle mondiale, a-t-il dit.

La société civile dans toutes ses composantes, ainsi que la classe politique, ”se donnent les moyens de contrôler ce scrutin”, a-t-il poursuivi, appelant dans le même moment les jeunes ”à sécuriser leur vote”.

”C’est vrai qu’il faut voter massivement, mais il faut sécuriser le vote également”, a-t-il recommandé, ajoutant: ”quand on vote, il ne faut pas aller dormir, il faut sécuriser le scrutin jusqu’à la fermeture des bureaux de vote et jusqu’aux dépouillements finaux”.

Aliou Sané a condamné, en passant, les cas de violence notés ces derniers jours dans le cadre de cette campagne électorale, relevant que cette période doit plutôt donner lieu à une confrontation d’idées, de programmes, de visions et de propositions à l’intention des Sénégalais.

En lieu et place de la confrontation physique qu’il juge ”inutile” à ce moment du processus, l’activiste recommande plutôt aux acteurs politiques de travailler à convaincre les électeurs à voter pour eux dimanche.

ADI/ASB/OID

Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE-COLLECTIVITES / Thiès : les pouvoirs publics en croisade contre l’occupation anarchique autour du marché central

Thiès, 19 avr (APS) – Des commerçants et occupants du marché central de Thiès interr…