Dakar, 16 jan (APS) – La ville de Dakar et le ministère de la Santé et de l’Action sociale ont signé mardi une convention de partenariat portant sur la gestion médicale du centre d’hémodialyse situé à Liberté 6 et aux termes de laquelle cette structure devrait voir ses capacités augmenter pour prendre en charge jusqu’à 240 patients.

“Le centre dispose de 40 générateurs et équipements mobiliers et accessoires nécessaires pour assurer un service de qualité. Dans le schéma d’optimisation, le centre pourra fonctionner progressivement jusqu’à prendre près de 240 patients”, a déclaré la ministre de la Santé et de l’Action sociale, Marie Khémesse Ngom Ndiaye, lors de la cérémonie de signature de cette convention.

Selon la ministre, ce partenariat scellé entre son département et la ville de Dakar vise le renforcement de l’offre de soins du centre d’hémodialyse de Liberté 6 et le déploiement en sein de ressources humaines de qualité.

“Le centre de dialyse de Liberté va très vite déborder. C’est pourquoi nous saluons les efforts qui sont en train d’être faits pour une réorganisation de la file d’attente. Je salue les efforts du maire de Dakar consistant à enrôler plus de malades dans la prise en charge de la dialyse”, a-t-elle dit.

Sur ce point, “tout l’accompagnement technique nécessaire se fera pour assurer une prise en charge de qualité”, a assuré le ministre de la Santé et de l’Action sociale, ajoutant que dans ce cadre, les prestations du centre de dialyse de Liberté 6 “seront gratuites”.

Elle a toutefois ajouté que “ceux qui peuvent payer, doivent aider […] pour que ceux qui ne peuvent pas payer entrent dans la corvée, il s’agit de la solidarité agissante”, avant d’inviter les acteurs à renforcer la sensibilisation et la prévention des facteurs de risque.

Le maire de la ville de Dakar, Barthélémy Dias, a souligné l’importance de l’approche multisectorielle dans le domaine de la santé. Il a réitéré son ambition de mettre à la disposition des populations dakaroises “un plateau technique adéquat” pour leur prise en charge sanitaire.

“J’ai été très choqué de voir comment les populations sénégalaises souffrent pour avoir accès aux soins de dialyse”, a relevé l’édile de la capitale sénégalaise.

Sous ce rapport, il invite les autorités sanitaires à rendre gratuite la prise en charge de la dialyse. “Je le dis parce que mon rêve, c’est que ce centre de dialyse puisse offrir des dialyses gratuites”.

Dans la mesure où tout le monde ne pourrait peut-être pas bénéficier de cette gratuité, la mairie de Dakar va “voir quels sont les critères éligibles et les conditions adéquates pour permettre éventuellement aux populations les plus vulnérables de pouvoir accéder à ces soins sans avoir à débourser un franc”, a poursuivi Barthélemy Dias.

NSS/BK/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RAILS-RELANCE / GTS offre cinq jours de gratuité entre Thiès et Diamniadio, à partir de mercredi (DG)

Thiès, 5 mars (APS) – Les Grands trains du Sénégal (GTS) vont offrir cinq jours de s…