Fatick, 16 jan (APS) – Le fondateur d’Afrikajom Center, Alioune Tine, a de nouveau appelé mardi à un dialogue entre acteurs politiques du Sénégal pour “préserver une situation postélectorale stable”, en lien avec la présidentielle du 25 février prochain.

“Il faut dialoguer pour préserver une situation post-électoral stable, apaisée, permettant au président sénégalais qui sera élu de gouverner de la façon la plus sereine”, a-t-il déclaré.

Alioune Tine effectuait une tournée dans la région de Fatick (ouest), pour dit-il dialoguer et sensibiliser différents acteurs nationaux sur la situation politique tendue du pays, en perspective de la prochaine présidentielle.

Des figures de l’opposition sénégalaise, dont les dossiers de candidature à la présidentielle ont été écartés pour cause de doublons ou d’électeurs non identifiés sur la liste électorale, appellent à plus de transparence dans la gestion du processus électoral.

Sur les 93 prétendants qui avaient déposé un dossier de candidature devant le Conseil constitutionnel, seuls 21 ont réussi à franchir l’étape du contrôle des parrainages. Les recalés dénoncent un manque de transparence.

Selon Alioune Tine, “la question de l’élection présidentielle n’est pas seulement l’affaire de candidats ou de la régulation mais une affaire de la société civile, qui doit veiller, contrôler et surveiller pour garantir une élection transparente et pacifique”.

“C’est aussi l’affaire du citoyen. C’est son sacre. Il faut que le citoyen pèse pour qu’on ait des élections crédibles, et ainsi éviter les moments de violences inouïes qu’on a traversés”, a-t-il ajouté en référence aux mois de tension autour de l’affaire Ousmane Sonko, du nom du principal opposant sénégalais.

Ce dernier est détenu en prison depuis avril 2023 pour “appel à l’insurrection, actes de natures à compromettre à la paix publique”, entre autres.

Le fondateur d’Afrikajom Center soutient que “la priorité” du président élu après la prochaine présidentielle, sera de “reconstruire l’unité nationale” et de “réconcilier” ses compatriotes après ces moments de tension.

SDI/BK/AKS

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITE-BUDGET / Diama : le budget stagne à 299 millions

Diama (Dagana), 2 mars (APS) – La commune de Diama, dans le département de Dagana (n…