Kaffrine, 27 déc (APS) – Huit  cent vingt-six 826 victimes de violences basées sur le genre ont été enregistrées au cours de cette année en l’espace de 10 mois dans neuf boutiques de droits de l’Association des juristes sénégalaises(AJS) installées sur toute l’étendue du territoire national, a indiqué mercredi Seynabou Dieng, présidente de la commission droits des femmes de ladite association.

‘’Au regard des statistiques, il est constant que le nombre des victimes de violences basées sur le genre ne cesse d’accroitre comme, c’est le cas cette année avec 826 victimes enregistrées de janvier à octobre 2023’’, a-t-elle dit. Elle s’entretenait avec des journalistes au terme d’un atelier de formation des para-juristes, organisé par l’AJS et ses partenaires.

‘’Sur ces violences basées sur le genre, il y a 243 violences sexuelles, 161 violences psychologiques, 217 violences physiques et 200 violences économiques’’, a-t-elle précisé.

L’atelier entre dans le cadre des activités du programme conjoint des mutilations génitales féminines (MGF), des violences basées sur le genre (VBG) et des mariages d’enfants (ME), a-t-elle expliqué. Il a pour objectif de renforcer les capacités des bénéficiaires sur les mécanismes de prévention et de prise en charge des VBG , MGF, ME et la réalisation des droits reproductifs et l’autonomisation des femmes et des filles, a-t-elle précisé.

L’adjoint au préfet du département de Kaffrine, Modou Thiaw, s’est réjoui de cette rencontre avant de s’engager à accompagner l’AJS pour une meilleure prise en charge de ces problèmes.

Aïssatou Sanou Gaye, coordonnatrice régionale de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique, a salué cette initiative des juristes sénégalaises qui, selon elle, vient faciliter le travail de terrain des différents acteurs.

CTS/AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / A la Une, le dialogue national et les premières annonces du chef de l’Etat

Dakar, 27 fev (APS) – L’ouverture du dialogue national censé sortir le Sénégal de l’impass…