Dakar, 27 déc (APS)- Le Conseil national du don d’organes et de la transplantation (CNDT) réfléchit à la modification de la loi encadrant ce prélèvement qui, pour le moment, ne concerne que des donneurs vivants, a indiqué son président, le Professeur Elhadji Fary Kâ.

‘’Il faudra aussi penser à modifier la loi et envisager les donneurs décédés parce qu’actuellement la loi ne permet pour le don d’organes que les donneurs vivants’’, a suggéré le Pr Kâ.

Il considère que le CNDT a ‘’atteint son objectif qui était de transplanter au Sénégal’’.

 Le consortium Hôpital militaire de Ouakam-Dantec (HMO) a réussi la première transplantation rénale au Sénégal le 26 novembre dernier. Le consortium HMO-Le Dantec a reçu son agrément  du Conseil national du don d’organes et de la transplantation (CNDT) le 17 avril 2023  pour une période de deux ans.

‘’Nous osons espérer que les autres hôpitaux vont suivre. Mais le problème, c’est qu’un seul hôpital ne peut pas supporter toute la demande’’, a cependant fait remarquer le Pr fary Kâ.

Selon le néphrologue, ‘’les autres hôpitaux doivent être accompagnés, parce que le consortium HMO-Dantec a été évalué pendant plus d’un an. C’était des allers et retours. Après, il faudrait étendre dans les régions, mais il faut consolider Dakar’’.

Le président du Conseil national du don d’organes et de la transplantation (CNDT) et chef du service de néphrologie de l’hôpital Le Dantec a cependant prévenu que ‘’tout le monde ne peut pas être transplanté’’. Il a rappelé qu’’’il faut une insuffisance rénale chronique en pré ou en dialyse’’.

‘’Il ne faut pas avoir de contre-indications parce qu’il faut avoir un donneur et ne pas avoir de contre-indications’’, a-t-il précisé.

Parmi les malades actuellement dialysés, ‘’si nous parvenons à transplanter entre 30 et 40 %, ce serait déjà pas mal’’. Selon lui, ‘’si la transplantation continue et est subventionnée, beaucoup de patients peuvent être soulagés’’.

L’autre mission du CNDT, a rappelé le Pr Kâ, ‘’c’est la greffe de cornée’’. ‘’La loi est passée en conseil des ministres et après, nous allons attaquer les décrets d’application’’, a-t-il informé.

SKS/ASG/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…