Ziguinchor, 2 fév (APS) – La Plateforme des femmes pour la paix en Casamance a initié, de concert avec le National Democratic Institut (NDI), a organisé, vendredi, à Ziguinchor, une “mobilisation sociale de la convergence citoyenne pour un apaisement du climat social et politique en Casamance”, la région méridionale du Sénégal.

“Cette mobilisation sociale a pour objectif de sensibiliser les acteurs politiques et populations de la Casamance en général afin de pouvoir aller à une élection présidentielle apaisée, transparente et démocratique”, selon la présidente de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance, Ndèye Marie Thiam Diédhiou.

Des organisations de la Société civile, des personnes ressources, des leaders religieux et coutumiers et des représentants de différents partis politiques avaient pris part à cette manifestation.

Selon Ndèye Marie Thiam Diédhiou, “cette mobilisation sociale a permis aux différents parties prenantes de s’engager à sensibiliser les communautés en les invitant à plus de responsabilité et à adopter un comportement et des actes de paix “.

“Les évènements du mois de juin dernier avaient entraîné beaucoup de dégâts matériels et des pertes en vies humaines”, a relevé Mme Diédhiou, en référence aux manifestations et troubles faisant suite à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko pour ” corruption de la jeunesse”.

“La Casamance a besoin de paix. Les événements qui se sont déroulés en juin dernier ont causé beaucoup de tort aux populations. Aujourd’hui, l’heure est à la construction et à bâtir la paix et la mettre dans le cœur de chaque citoyen”, a insisté Mme Diédhiou.

“Nous voulons une élection sans heurts et sans difficultés en Casamance”, a souligné la présidente de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance.

MNF/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-GENRE / Vers la création d’un Conseil national des femmes 

Dakar, 2 mars (APS) – Le Premier ministre, Amadou Ba, a annoncé, vendredi, à Dakar, …