Dakar, 2 fév (APS) – Le journaliste Pape Mady Diop, coordonnateur des élections à la Radiotélévision sénégalaise (RTS), a précisé, vendredi, à Dakar, que seul l’aspect technique de la couverture médiatique de la présidentielle du 25 février prochain incombait à la chaîne publique, les questions d’ordre politique et juridique relevant, dit-il, du Conseil national de régulation des élections (CNRA) ou d’autres instances.

“La RTS ne fait qu’assurer la couverture médiatique des échéances électorales, en s’occupant uniquement de l’enregistrement et de la diffusion des déclarations radiotélévisées des candidats et de leurs meetings. Les questions politiques et juridiques relèvent du CNRA ou d’autres instances, et non de la RTS”, a-t-il notamment indiqué.

Pape Mady Diop répondait à la question de savoir si des dispositifs allaient être mis en œuvre dans le cas du candidat de la “coalition Diomaye président”, Diomaye Faye, du parti dissous PASTEF, actuellement en prison.

“C’est le CNRA qui régule, qui définit l’ordre de passage des candidats et le temps d’antenne. La RTS accompagne cela du point de vue technique, uniquement”, a ajouté Pape Mady Diop, au premier jour de l’enregistrement des déclarations de dix des vingt candidats autorisés à participer à la présidentielle du 25 février.

Les dix autres passeront lundi, selon l’ordre de tirage effectué par la CNRA.

Ces déclarations radiotélévisées seront diffusées dans le cadre de l’émission “Journal de la campagne”, diffusée quotidiennement sur la RTS et diffusée dans le cadre à la campagne pour la présidentielle.

Le Sénégal, pour la première fois de son histoire, organise une élection présidentielle avec autant de candidats.

Pour le coordonnateur des élections à la RTS, cette “situation particulière et historique” a fait que la chaîne publique s’est préparée en conséquence.

“La RTS, fidèle à sa tradition, a toujours bien assuré la couverture médiatique les élections, qu’elles soient territoriales, législatives ou présidentielles afin de jouer pleinement son rôle”, a-t-il assuré.

Pour garantir l’équité entre dans la couverture médiatique de chaque candidat, une équipe est dédiée à chaque prétendant au fauteuil présidentiel.

“Chaque candidat aura une équipe, composée de quatre membres – un journaliste, un cadreur, un preneur de son et un chauffeur, qui lui sera dédiée et l’accompagnera durant les 21 jours de campagne”, a renseigné le coordonnateur des élections à la RTS.

Les candidats Idrissa Seck, Thierno Alassane Sall, Habib Sy et Malick Gakou ont chacun magnifié l’accueil qui leur a été réservé dans les locaux de la RTS, par le directeur général Racine Talla, le coordonnateur des élections, Papa Mady Diop, le directeur de la radio, Michel Diouf, et l’ensemble des équipes techniques et administratives.

ABB/BK/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RAILS-RELANCE / GTS offre cinq jours de gratuité entre Thiès et Diamniadio, à partir de mercredi (DG)

Thiès, 5 mars (APS) – Les Grands trains du Sénégal (GTS) vont offrir cinq jours de s…