Dakar, 2 mai (APS) – La réalisateur malien Souleymane Cissé, victime d’un vol, a annoncé à l’APS qu’une campagne a été lancée à Bamako pour retrouver le Carrosse d’Or qu’il a reçue il y a un an lors de la 76e édition du festival de Cannes (France) en ‘’reconnaissance de sa brillante carrière’’.

”Une grande campagne a été lancée pour retrouver le Carrosse d’Or et avec l’aide de tous on va y arriver InchAllah’’, a dit le réalisateur, très peiné par cette situation.

Pour lui, ce vol a été perpétré par ‘’des gens désespérés qui se permettent tout’’. ‘’Mais on va le retrouver avec l’aide de tous’’, a-t-il confié.

Souleymane Cissé estime que ce n’est même pas une question d’argent, mais ‘’le symbole’’ que représente ce prix qui célèbre le réalisateur du film ‘’Yeelen’’ (La lumière), prix du jury du festival de Cannes, en 1987.

Le ministre malien de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, s’exprimant à travers un communiqué lu, mercredi, sur l’ORTM1 (Première chaine de l’Office de Radiodiffusion télévision du Mali), a appelé ‘’à la mobilisation de tous, autorités publiques et populations pour aider à retrouver ce trésor national’’.

Très affecté par la nouvelle de la disparition de ce trophée qui suscite ‘’un émoi collectif et une indignation profonde chez tous les Maliens’’, il a assuré de la solidarité et du soutien du gouvernement à M. Cissé devant cette épreuve affligeante, disant compter sur la collaboration de tous.

Le Carrosse d’Or lui a été décerné par l’Association française des réalisateurs pour récompenser un cinéaste pour les qualités pionnières de son œuvre et l’audace de sa vision cinématographique.

‘’Il s’agit d’une récompense importante et méritée. La créativité de Cissé [Souleymane Cissé] a peut-être diminué au cours de ces dernières années, mais l’attribution du Carrosse d’or célèbre à juste titre un réalisateur qui, pendant une grande partie des années 1970 et 1980, a été l’un des cinéastes les plus inventifs, non seulement en Afrique, mais dans le monde entier’’, avaient déclaré les promoteurs de cette récompense à la cérémonie de remise du prix l’année dernière. Ils espéraient aussi que ce prix inciterait davantage de cinéphiles à découvrir ses films classiques.

Agée de 84 ans, le doyen Souleymane Cissé, qui totalise plus 50 ans de carrière, a réalisé de nombreux films dont ‘’Baara’’ (Le travail) en 1978 et ‘’Finyé’’ (Le vent) en 1982, double Etalon d’or de Yennenga au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) et Tanit d’or aux journées cinématographiques de Carthage, en Tunisie.

FKS/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Le Djilor à Ziguinchor avec 300 containers pour entamer l’évacuation de la production d’anacarde

Ziguinchor, 28 mai (APS) – Le navire le ”Djilor” a accosté lundi au port…