Matam, 2 mai (APS) – L’inspecteur d’académie de Matam, Mbaye Babou, a insisté, jeudi, sur l’intérêt que représente l’écriture pour les élèves dans leur cursus scolaire.

”L’intérêt de l’écriture réside dans le fait qu’il ouvre l’esprit des enfants, développe leurs aptitudes à l’orthographe, enrichit leur expérience et affine leur raisonnement”, a-t-il soutenu.

M. Babou intervenait lors de la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition du Salon international du livre de Matam (SILIMA), initié par Abdourahmane Diène, un professeur de français au lycée de Ogo.

Il a plaidé en faveur d’un renforcement de l’enseignement de l’art, de l’écriture, de la lecture, ainsi que pour la tenue d’ateliers d’écriture pour les élèves.

Il est prévu lors de cette deuxième édition du SILIMA, des séances de présentation de livres, une exposition, une conférence et d’autres activités liées à la poésie et au slam.

”Lire pour se connaître, écrire pour se comprendre” est le thème du SILIMA 2024, qui a enregistré à son ouverture la participation de plusieurs écrivains, parmi lesquels la tchadienne Adama Ramou, les Sénégalais Djinda Dème, Dr Ndongo Mbaye, Mamoudou Sidy Bâ, entre autres.

Ce rendez-vous littéraire prend fin samedi.

AT/AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Thiaroye Gare : le maire mobilise les acteurs pour une réussite de la Journée d’investissement humain

Thiaroye Gare, 30 mai (APS) – Mbaye Sène, le maire de Thiaroye Gare a rencontré jeud…