Thiès, 22 nov (APS) – L’administrateur civil Téning Faye Bâ, adjointe du gouverneur de Thiès (ouest), a inauguré, mercredi, dans l’enceinte du village artisanal de Thiès, une académie de formation aux métiers des peaux et cuirs équipée par l’Agence turque de coopération et de coordination (TIKA), a constaté l’APS.

L’académie a coûté 43.250 euros, soit 28.370. 140 francs CFA, selon la TIKA.

Des artisans et des partenaires de la chambre des métiers de Thiès ont pris part à la cérémonie d’inauguration.

Des machines à coudre, des presses à rotation, des matrices de pose-boutons et un banc de finissage font partie des équipements de la nouvelle infrastructure. Selon la TIKA, ils ont été achetés en Chine et en Turquie.

L’académie de formation aux métiers des peaux et cuirs comprend des filières de maroquinerie, de cordonnerie et de tannage.

La chambre des métiers de Thiès a procédé à son ouverture en janvier dernier, avec l’aide de l’Agence turque de coopération et de coordination.

L’académie reçoit, depuis le démarrage de ses activités, une première cohorte de 20 artisans suivant une formation aux techniques modernes de maroquinerie, avec un système dual école-entreprise.

‘’Depuis 1997, nous avons démarré la maroquinerie, mais nous avons besoin de la moderniser pour nous conformer aux standards internationaux’’, a dit le président de la chambre des métiers de Thiès, Amadou Makhtar Sèye, saluant la contribution de la TIKA, un ‘’partenaire stratégique’’.

Selon Téning Faye Bâ, la nouvelle académie aide les jeunes artisans à se former et à ouvrir leur propre entreprise, avec l’assistance de partenaires financiers de l’État.

Le nouvel établissement vient valoriser davantage le potentiel de la région de Thiès dans le domaine des cuirs et des peaux, a-t-elle dit, saluant le rôle que joue la commune de Ngaye Meckhé (région de Thiès) dans le domaine des cuirs et peaux.

Le partenariat noué entre la chambre des métiers de Thiès et la TIKA date de 2008, selon Amadou Makhtar Sèye.

Cette agence turque a procédé, à cette époque-là, à la réhabilitation du bâtiment administratif de ladite chambre et du centre de formation en menuiserie, a-t-il rappelé.

‘’Lors de deux visites effectuées ici, nous nous étions rendu compte que les machines utilisées dans le centre de formation professionnelle aux métiers du village artisanal étaient vétustes, que la plupart d’entre elles n’étaient plus fonctionnelles’’, a dit Fuat Canan, le coordonnateur du bureau de coopération turque à Dakar.

‘’En faisant venir de la Turquie du matériel moderne pour le travail du cuir, nous souhaitons créer ici un centre d’excellence moderne pour la maroquinerie’’, a-t-il expliqué.

Les nouvelles machines mises à la disposition de l’académie lui permettront de dispenser une formation de qualité en matière de fabrication de sacs, de portefeuilles, de ceintures et de chaussures, selon Fuat Canan.

Grâce aux compétences acquises, les diplômés de l’académie pourront créer leur propre entreprise, booster l’économie locale et améliorer les revenus de leur famille, a-t-il ajouté.

Le bureau de la TIKA à Dakar mène des activités de coopération au Sénégal depuis 2007.

Il a contribué à la réalisation de plus de 200 projets destinés aux jeunes, aux femmes et aux couches défavorisées, avec un budget de 14 millions de dollars américains, soit 8 milliards 436 millions 895 mille 900 francs CFA, selon son coordonnateur.

ADI/ESF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RAILS-RELANCE / GTS offre cinq jours de gratuité entre Thiès et Diamniadio, à partir de mercredi (DG)

Thiès, 5 mars (APS) – Les Grands trains du Sénégal (GTS) vont offrir cinq jours de s…