Dakar, 26 nov (APS) -Le responsable de la formation professionnelle agricole au ministère de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire, Serigne Cissé, a préconisé samedi à Dakar la modernisation de l’agriculture afin d’attirer davantage les jeunes.

‘’Pour attirer les jeunes, nous devons moderniser l’agriculture à travers sa mécanisation, sa digitalisation et de nombreux investissements’’, a-t-il dit en estimant que les jeunes n’accepteront pas de pratiquer l’agriculture comme cela se faisait des années en arrière.

M. Cissé demande également de ‘’montrer aux jeunes, par des exemples, ceux qui ont réussi dans le domaine de l’agriculture’’.

‘’Tous les acteurs doivent réfléchir sur les politiques publiques adéquates afin d’anticiper des mesures résilientes qui rassurent les jeunes’’, a-t-il suggéré, mettant en garde  : ”tant qu’on n’a pas de mesures résilientes, les jeunes vont tenter le pire’’.

Le représentant du ministre de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire s’exprimait lors d’un panel sur l’agriculture à l’initiative de l’ONG ONE Campaign. Le thème porte sur : “l’agriculture peut-elle relever le défi de l’emploi des jeunes en Afrique : opportunités et défis ?’’.

‘’La cession du jour, ce dialogue sur les politiques publiques, veut explorer les opportunités, les conditions dans lesquelles l’agriculture au sens large peut mieux contribuer au développement de l’Afrique et plus précisément à l’employabilité des jeunes’’, a expliqué Désiré Assogbavi, Directeur pour l’Afrique francophone de ladite structure.

‘’Nous voulons des discussions franches entre les différentes parties prenantes du processus de développement national et continental’’, a-t-il ajouté.

ONE Campaign s’est engagée à créer chaque trimestre une plateforme de discussions et d’échanges sur ces questions de développement.

Pour M. Cissé, l’initiative de ONE Campaign permet au ministère et aux acteurs en charge de cette question ‘’d’aller plus vite vers l’anticipation et la pérennisation des besoins en compétence des jeunes en vue de leur employabilité’’.

Pour lui ‘’cette importante rencontre organisée par ONE Campaign répond parfaitement aux objectifs de souveraineté alimentaire fixés par son département ministériel’’.

M. Cissé a fait savoir que ‘’la souveraineté alimentaire en particulier passera inéluctablement par la participation des jeunes’’.

 Formation des jeunes

Il estime que pour se faire, ‘’les jeunes doivent se former’’. ‘’Notre ministère a beaucoup d’espoir avec ces jeunes. Toutefois, beaucoup n’ont pas de qualification’’, a-t-il dit, citant un rapport de l’Office national de formation professionnelle (ONFP) qui a révélé, selon lui, que ‘’seuls 12% des jeunes ont une qualification professionnelle au Sénégal’’. Il souligne que la plupart des jeunes ont fait ‘’des formations académiques’’.

Les statistiques de l’Agence nationale des statistiques et de la démographie (ANSD) ont révélé que les jeunes représentent plus de 5 millions, soit 28,8% de la population.

M. Cissé a ainsi invité les jeunes à se former pour bénéficier des ‘’nombreux avantages mis en place pour faciliter leur insertion dans les métiers agricoles’’.

Selon lui, il existe ‘’seize centres de formation dans les métiers agricoles au Sénégal’’.

Le ministre de l’Agriculture a décidé, souligne-t-il, que ‘’tout le matériel agricole soit donné aux sociétés coopératives’’.

Il regrette que ‘’les jeunes continuent l’émigration irrégulière malgré les nombreuses initiatives de l’Etat’’.

Pour Samba Fall, Directeur de la promotion de l’entrepreneuriat, au ministère de la Jeunesse, ‘’l’agriculture est une source majeure d’emplois en particulier pour les jeunes en Afrique et notamment au Sénégal’’.

‘’Nous croyons fermement que l’agriculture modernisée, mécanisée et puis digitalisée peut être un moteur puissant pour stimuler la croissance économique’’, a-t-il confié.

Il peut également ‘’créer des emplois et améliorer la qualité de vie de nos concitoyens dans toute l’Afrique’’, relève M. Fall.

Il a encouragé l’initiative de l’ONG ONE Campaign, estimant qu’elle vise à ‘’encourager la collaboration entre les acteurs du secteur agricole, le gouvernement, la société civile, les ONG pour identifier les solutions innovantes’’.

Amadou Mactar Mbodj du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) a appelé à la ‘’mutualisation des efforts et à la mobilisation des énergies entre les différentes initiatives’’. Il a également invité les acteurs ‘’à écouter attentivement la voix des jeunes’’.

CS/AKS

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…