Dakar, 11 oct (APS) – Le coordonnateur sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Gouantoueu Robert Guei, a remis mardi, à Dakar, un “important lot d’équipements ostréicoles” à l’Agence nationale de l’aquaculture (ANA), a constaté l’APS.

‘’C’est une cérémonie de remise de matériel ostréicole et d’échantillonnage à l’Agence nationale de l’aquaculture, un partenaire privilégié au sein du ministère des Pêches et de l’Economie maritime”, a indiqué le coordinateur sous régional de l’Afrique de l’Ouest.

”L’équipement est composé de matériel de captage, un matériel intermédiaire dans lequel les huîtres seront stockées dans la phase prés grossissement, des équipements de protection pour les acteurs composés de bottes et gants, des équipements de mesure, de transport et de conservation des huîtres’’, a détaillé la directrice générale de l’Agence nationale de l’aquaculture, Dr Téning Sène.

Selon elle, ces équipements vont permettre de réaliser ‘’un projet de test sur 50 sites sur le captage, le grossissement et le contrôle de qualité des huîtres’’.

”Le Sénégal, a-t-elle souligné, a un énorme potentiel de mangroves de trois mille hectares avec beaucoup de gisements et les huîtres exploitées aujourd’hui par les femmes en grande partie peuvent être valorisées pour apporter plus de ressources, plus de valeurs et moyens d’existence’’.

C’est dans ce cadre, poursuit encore Mme Sène, que ”l’Etat, avec l’accompagnement de la Fao, est en train de travailler à structurer cette filière mais également à en faire une chaîne de valeur bien structurée avec toute la qualité requise afin que les femmes puissent gagner plus de revenus avec ce secteur d’activités’’.

Cette remise de matériels s’inscrit dans le cadre du document de programmation par pays (CPP), qui oriente et définit l’intervention de la FAO au Sénégal sur la période de 20192023, a rappelé le représentant de l’agence onusienne.

Selon M. Robert Guei, ”c’est un acte concret de l’accompagnement de la FAO à travers les projets, FISH4ACP et le projet STDF’’.

Le programme FISH4ACP ”Développement durable des chaînes de valeur de la pêche et de l’aquaculture dans les pays ACP” vise à valoriser le potentiel de la pêche et de l’aquaculture par le développement de chaînes de valeur, a souligné Gouantoueu Robert Guei.

Le projet STDF  ‘’le Renforcement de la filière coquillage au Sénégal à travers la mise aux normes sanitaires et phytosanitaires” a pour objectif d’améliorer l’exploitation des coquillages en les rendant plus salubres et sains pour la consommation humaine afin de permettre ainsi leur exportation vers les marchés porteurs par la mise aux normes sanitaires et phytosanitaires, a-t-il ajouté.

Il dit ‘’réaffirmer la volonté de la FAO et de ses partenaires financiers à accompagner le gouvernement sénégalais pour développer le potentiel de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche afin de favoriser la croissance économique du pays à l’horizon 2035’’.

DOB/OID/ASG/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Sidath Sarr, nouvel entraineur de Teungueth FC

Dakar, 20 juin (APS) – Le technicien Sidath Sarr a été nommé entraîneur de Teungueth FC po…