Dakar, 15 mars (APS) – Le Japon et le Sénégal ont signé vendredi, à Dakar, une convention aux termes de laquelle le gouvernement nippon s’engage à faire un don de 171 millions 800 mille francs CFA pour la prévention de la dégradation des sols et la promotion de la résilience des petits agriculteurs dans la région de Thiès (ouest).

Cet appui se fera par l’intermédiaire du Projet d’amélioration de la productivité des terres agricoles.

Selon un communiqué, la convention a été signée l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Izawa Osamu, et la coordonnatrice du Projet d’amélioration de la productivité des terres agricoles.

“Ce don d’un montant d’environ 171.800.000 francs CFA, est destiné à la première année de mise en œuvre du projet susvisé, qui vise à permettre aux petits agriculteurs d’acquérir des techniques nécessaires pour mieux comprendre le phénomène de la dégradation des sols”, a expliqué le diplomate japonais, dans des propos rapportés par le communiqué.

A travers ce financement, ajoute le texte, “ces agriculteurs seront ainsi mieux outillés pour détecter la dégradation des sols, du fait, par exemple, de la salinisation ou du ruissellement des eaux de pluies”.

“Ils pourront ainsi apporter les corrections nécessaires en adoptant des plans de culture et d’aménagement des champs adaptés”, indique la même source.

Elle rappelle que le Japon a déjà financé le Projet “Ferme modèle” (Farmer’s School), exécuté de 2017 à 2020 au profit des jeunes des milieux ruraux.

Le pays a aussi financé le Projet de création de centres pour la promotion d’une agriculture circulaire et durable dans les zones rurales, mis en œuvre de 2020 à 2023.

MK/ASG/ADL/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE / Les nouvelles autorités invitées à veiller au bon fonctionnement des centres d’hémodialyse

Louga, 13 avr (APS) – Le Mouvement national des insuffisants rénaux du Sénégal a, par la v…