Dakar, 24 juin (APS) – Le président de la commission centrale des arbitres (CCA) de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Malang Diédhiou, a appelé les acteurs du football à faire preuve de “plus de compréhension et de fair-play” envers les arbitres.

“Nous demandons plus de compréhension aux acteurs du football, d’être fair-play et savoir que le football est là pour réunir les gens et non pour les diviser”, a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.

M. Diédhiou a lancé cet appel suite aux violences qui ont eu lieu, dimanche dernier, lors du match de la 22ᵉ journée de la Ligue 1 de football, entre l’AS Pikine et Jaraaf, suite à une décision arbitrale.

Fin mai dernier, des scènes de violences avaient également émaillé la demi-finale de Coupe de la Ligue ayant opposé le Ndiambour de Louga au Stade de Mbour. Des scènes similaires avaient été notées un mois plus tôt, en avril, entre l’AS Pikine et Dakar Sacré-Cœur, dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe du Sénégal.

Selon Malang Diédhiou, l’arbitre opérant sur le terrain ne peut juger que selon ”une perception”, qui peut ne pas correspondre à “la réalité des choses”. “La réalité, c’est quand on a l’image”, a-t-il dit.

Sur le terrain, l’arbitre “a la perception d’avoir vu quelque chose, et parfois, c’est pour cela que nous voyons un arbitre siffler pénalty lorsque la balle touche la poitrine d’un joueur. Il sait que cette partie du corps ne peut pas être une faute, mais la perception qu’il avait est que le ballon a touché la main”, a expliqué le sifflet sénégalais.

Il a assuré qu’à son niveau, la commission centrale prend le soin de suspendre les arbitres lorsqu’ils se trompent en prenant des décisions qui impactent sur le résultat d’un match.

SK/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FRANCE-ISLAM / Paris abrite une conférence internationale sur l’Islam soufi, à partir de jeudi

Dakar, 21 mai (APS) – Le Dahira (association religieuse) Sop Naby de France et la Ce…