Dakar, 9 juin (APS) – Le chef de l’Etat bissau-guinéen, président en exercice de la CEDEAO, dit suivre avec beaucoup d’intérêt la situation prévalant au Sénégal, assurant que la classe politique sénégalaise allait finir par s’entendre.

‘’Les forces vives du Sénégal vont finir par s’entendre et la justice va prévaloir. (…) Je suis avec beaucoup d’intérêt la situation au Sénégal’’, a notamment déclaré Umaro Sissoco Embalo à Radio France internationale (RFI).

”L’armée sénégalaise est une armée républicaine. Ils vont finir par s’entendre et la justice va prévaloir. (..) Le Sénégal est un pays modèle de la sous-région et de l’Afrique. Ce n’est pas la première fois que l’on voit des manifestations et des gens dans la rue au Sénégal”, a t-il relevé.

Des violences et émeutes meurtrières ont éclaté au Sénégal les 1er et 2 juin à la suite de l’annonce de la condamnation à 2 ans de prison ferme de l’opposant Ousmane Sonko pour ‘’corruption de la jeunesse’’.

Officiellement 16 personnes ont péri et des dizaines d’autres ont été blessées dans ces violences qui avaient éclaté principalement à Dakar, la capitale, et Ziguinchor, ville du sud dont Ousmane Sonko est le maire.

‘’Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui il y des manifestations qu’il faut se précipiter pour évoquer une inquiétude. Non ! Il n’y pas d’inquiétude au Sénégal’’, a soutenu le président bissau-guinéen.

AKS/OID

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNEMENT-ADMINISTRATION / Bassirou Diomaye Faye insiste sur les principes du ”Jub, Jubal, Jubanti” afin de bâtir une Administration performante

Dakar, 17 avr (APS) – Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a insist…