Ziguinchor, 15 jan (APS) – Le master en thérapie de suppléance rénale introduit l’année dernière à l’université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ) compte au total 70 étudiants qui vont renforcer les centres de dialyse disponibles au Sénégal, a-t-on appris lundi de son coordonnateur, le professeur Yaya Kane.

La deuxième promotion est constituée cette année de 43 étudiants contre 27 en 2023, a-t-il précisé dans un entretien avec des journalistes, au terme de la traditionnelle “amphi de rentrée” pour l’année académique 2023-2024.

“Nous avons démarré le master en thérapie de suppléance rénale l’année dernière. La première année était constituée de 27 étudiants et cette deuxième promotion en compte 43 “, a fait savoir le professeur Kane.

“Cette formation est venue à son heure puisqu’il y a un déficit en ressources humaines concernant cette spécialité. La maladie rénale chronique connaît des proportions très élevées dans le monde, en Afrique et au Sénégal”, a-t-il relevé.

Selon lui, les étudiants devant sortir de cette filière “vont renforcer les centres de dialyse disponibles au Sénégal”.

“L’État a ouvert des centres de dialyse presque partout, mais faute de personnel, ils ne sont pas tous fonctionnels. Nous formons ces étudiants pour qu’ils puissent aider au bon fonctionnement de ces centres de dialyse”, a expliqué le professeur Yaya Kane.

Les étudiants inscrits dans cette filière vont sortir comme “docteurs en sciences infirmières”, a-t-il précisé.

Il signale que la plupart des cours en thérapie de suppléance rénale sont faits en ligne.

Cette formation “permettra de pallier le déficit en personnel et d’aider les malades. Elle vient aider à donner des soins de qualité”, a pour sa part expliqué la directrice de l’UFR des sciences de la santé de l’université Assane Seck de Ziguinchor, professeur Evelyne Siga Diome.

Pour le responsable de la première promotion de master en thérapie de suppléance rénale de l’UFR santé de Ziguinchor, Diène Faye, “cette formation permettra de relever le plateau technique au niveau des centres d’hémodialyse et d’apporter aussi une opportunité aux paramédicaux d’avancer dans leur statut”.

MNF/BK/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-GENRE / Vers la création d’un Conseil national des femmes 

Dakar, 2 mars (APS) – Le Premier ministre, Amadou Ba, a annoncé, vendredi, à Dakar, …