Dakar 27 nov (APS) – La première transplantation rénale réussie au Sénégal dimanche par l’équipe Hôpital militaire de Ouakam-Dantec (HMO) est une manière de ‘’restaurer l’espoir de ceux qui souffrent’’, a indiqué Professeur Alain Khassim Ndoye, chef du service urologie de l’hôpital Aristide Le Dantec et coordonnateur de l’enseignement de l’urologie à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

‘’Les deux premières transplantations rénales ont été réalisées ce vingt-six novembre deux mille vingt-trois au Sénégal. Les couples donneurs receveurs vont actuellement bien’’, informe le Conseil national du don et de la transplantation (CNDT).

‘’Depuis la première transplantation rénale, qui s’est terminée hier [dimanche] en début d’après-midi, il y a des félicitations, beaucoup d’interrogations et de critiques’’, a relevé Professeur Alain Khassim Ndoye dans un post sur sa page Facebook.

Le chef du service d’urologie de l’hôpital Le Dantec, estime qu’‘’au-delà du tapage médiatique et des ambitions personnelles’’, ‘’l’effet le plus important de cette première étape’’, c’est la restauration de “l’espoir de ceux qui souffrent’’.

‘’Nous savons et ils savent que tout le monde ne pourra pas être transplanté, mais ils ont l’espoir et nous aussi que les progrès vont maintenant aller plus vite, ils peuvent se dire au lieu de penser à leur fin, pourquoi pas moi un jour ?’’, a-t-il réagi.

Selon le coordonnateur de l’enseignement de l’urologie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar,  ‘’cette équipe Hôpital Militaire de Ouakam-Dantec a depuis le début de son aventure surmonté des obstacles, des difficultés, des peines en regardant dans les yeux la souffrance des malades, et surtout parmi eux ceux qui n’avaient aucune chance d’aller se faire soigner à l’étranger’’.

‘’Si en médecine tout le monde sait que le désespoir raccourcit la vie des patients porteurs de maladies chroniques, nombreux sont ceux qui ignorent ou oublient que dans le même cas, l’espoir fait vivre et prolonge la vie’’, a-t-il rappelé.

Il est revenu sur les circonstances de cette opération qui, selon lui, s’est bien passée. ‘’Nous qui avons vu les échanges de regard entre couples donneurs et receveurs, ce que nous retenons, c’est l’espoir’’, a-t-il dit.

Il a indiqué que lui et ses collègues pensent à cet espoir que ce succès suscite chez ‘’tous ces parents et alliés, désarmés devant le calvaire et la souffrance de leur proche malade’’.

‘’Nous pensons à tous ces parents et alliés, désarmés devant le calvaire et la souffrance de leur proche malade, qui se diront enfin : +je peux faire quelque chose, je peux donner mon rein+’’, a-t-il lancé.

Et de conclure en ces termes : ‘’Voici les enjeux de ce qu’il s’est passé hier [dimanche]. Si certains n’avaient rien compris, je peux à l’instar d’un collègue dire : maintenant vous savez’’, a-t-il.

Ce lundi, le président de la République, Macky Sall, a salué la première opération réussie de transplantation rénale effectuée par des équipes médicales sénégalaises, se réjouissant d’une excellente performance qui participe à l’Afrique des solutions.

“Parler de cette Afrique de solutions m’amène à saluer l’excellente performance réussie hier [dimanche] par nos équipes médicales, sous la conduite du professeur Elhadji Fary Ka, qui ont réussi les deux premières opérations de transplantation rénale” au Sénégal, s’est félicité le chef de l’Etat.

La Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA) a évoqué dans un tweet ‘’l’aboutissement d’un processus comprenant mise à niveau du plateau technique de HMO et formation en partenariat avec la Türkiye’’.

Le consortium HMO-Le Dantec a reçu son agrément  du Conseil national du don d’organes et de la transplantation (CNDT) le 17 avril 2023  pour une période de deux ans.

SKS/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…