Touba, 28 avr (APS) – L’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) est en train de mettre en place d'”importantes infrastructures” destinées à lutter contre les inondations dans la ville de Touba, dans le cadre du Projet de drainage et de pompage des eaux pluviales, a annoncé, vendredi, son directeur de la planification, des études et des travaux, Kader Konaté.

Une équipe de l’ONAS, conduite par M. Konaté, s’est rendue sur plusieurs chantiers de ce projet financé à hauteur de 23 milliards de francs CFA par l’Etat sénégalais.

Il a signalé que l’ONAS est en train de réaliser des travaux de drainage des eaux pluviales sur le site de Nguiranène, un quartier de la commune de Touba. Des dalots et d’autres infrastructures destinées à collecter les eaux pluviales seront réalisés dans un premier temps. Après leur collecte, ces eaux seront acheminées vers un bassin de stockage et des points d’exutoire, a-t-il expliqué.

Ce projet va globalement permettre de libérer des eaux pluviales certains quartiers de la cité religieuse, dont Nguiranène et Ndamatou, a-t-il dit.

Le plus important pour l’ONAS, dit-il, c’est de finaliser d’ici l’hivernage les travaux du collecteur destiné à lutter contre les inondations à Nguiranène. ‘’Ce collecteur sera raccordé d’ici l’hivernage au bassin de stockage de Nguélémou’’, a-t-il signalé.

Le directeur de la planification, des études et des travaux de l’ONAS souligne que ces infrastructures d’assainissement permettront d’exonder globalement les quartiers de Nguiranène, de Ndamatou, de Keur Niang et de Nguélémou.

Kader Konaté a annoncé que les travaux de connexion des dalots au bassin de stockage de Nguélémou vont bientôt démarrer. ” Le projet a globalement prévu la pose de 9,5 km de dalots avec des sections allant de 2 à 3 mètres de largeur”, a-t-il soutenu.

‘’Tous ces dalots doivent être connectés au bassin de Nguélémou. Et à partir de ce bassin de stockage, on va ériger là-bas deux bâches de pompage pour refouler les eaux pluviales au niveau du bassin de Keur Kab, sur un linéaire de 7,5 km’’, a-t-il ajouté.

Il a assuré qu’en attendant la fin des travaux prévus en début novembre 2023, l’ONAS va accompagner les populations de Touba dans la gestion d’éventuelles inondations. ‘’On espère terminer l’intégralité des travaux en cours d’ici fin octobre ou début novembre’’, a-t-il fait savoir, soulignant que ‘’le plus important est que l’ONAS soit à pied d’œuvre’’.

‘’Même si certains travaux ne seront pas terminés, on sera prompt à accompagner les populations en termes de pompage, d’évacuation des eaux, etc.’’, a-t-il réitéré. Il a promis que toutes les dispositions techniques sont prises pour garantir la durabilité de ces investissements.

Le Projet de drainage et de pompage des eaux pluviales a pour objectif de lutter contre les inondations dans la ville de Touba.

CGD/AB/ASB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans environnement

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT-DECOUVERTE / Ile de Gorée, les déchets ménagers décorent les fonds marins

Dakar, 12 juil  (APS) – Situé au large de la baie de Dakar, le littoral de l’ile Gor…