Matam, 19 mars (APS) – Le gouverneur de la région de Matam, Mouhamadou Moctar Watt a appelé, mardi, les jeunes de la commune de Matam à ‘’revenir au calme, à la sérénité et à la tranquillité” après des affrontements opposant des jeunes et des forces de l’ordre suite au décès accidentel d’un conducteur de ”moto-Jakarta”, dimanche.

”En cette circonstance douloureuse et en cette dure épreuve pour la famille éplorée, nous en avons profité pour délivrer un message de pardon aux jeunes, ainsi qu’aux amis, proches et voisins du défunt  et appeler à un retour à la sérénité et à la tranquillité”, a déclaré le gouverneur.

Il s’exprimait après l’enterrement au cimetière de Soubalo du jeune Abdourahmane Fall mort dimanche, à Matam, dans un accident de route.

M. Watt a précisé que celui qui est impliqué dans l’accident ”n’était pas dans le cadre d’un service de l’administration douanière, contrairement à ce qui a été véhiculé”.

”C’est un malheureux accident comme il s’en produit quotidiennement dans notre circonscription qui est à l’origine du décès de ce jeune. Il y a de fausses informations qui ont été véhiculées, faisant croire à l’opinion que c’est au cours d’une course poursuite que ce jeune a été fauché par un véhicule de l’administration douanière”, a expliqué le gouverneur.

Selon lui, il faut rétablir la vérité des faits et dire qu’il ne s’agit nullement d’un agent des Douanes, mais d’un ”pisteur qui était en train de vaquer à ses occupations dans une voiture privée”.

S’adressant aux jeunes, Mouhamadou Moctar Watt a déclaré qu’il ne sert à rien ”de se singulariser sur des incivilités dans des dégradations des biens publics acquis sur la base de la mobilisation des ressources publiques ”.

”Nous n’avons pas intérêt à dégrader ce qui a été acquis dans le cadre des ressources publiques précieuses pour nos pays aux moyens limités”, a-t-il fait savoir.

Le bureau des Douanes de Matam (nord-est) et un véhicule de la Police des frontières ont été saccagés, lundi, lors d’affrontements entre des jeunes et des forces de l’ordre, à la suite de la mort, dimanche, d’un conducteur de ”moto-Jakarta”.

Les incidents, qui ont démarré dimanche soir, se sont poursuivis, ce lundi, dans plusieurs quartiers de la ville.

Dans la matinée, des jeunes ont incendié un véhicule de la Police des frontières et du bureau des Douanes de Matam, situé à côté du fleuve.

Un conducteur de ”moto-jakarta” a été mortellement fauché, dimanche, à l’entrée de la commune de Matam. L’accident s’est produit vers 20 heures à hauteur d’un pont situé à l’entrée de la ville

AT/SBS/OID/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-CLIMAT / Changement climatique : plus de 70% des travailleurs exposés aux risques sanitaires (OIT)

Dakar, 23 avr (APS) – Plus de 70% de la main-d’œuvre mondiale est susceptible …