Thiès, 2 mai (APS) – La région de Thiès garde sa place de première région minière du Sénégal, en 2022, avec une part évaluée à 91 milliards de FCFA, sur une contribution globale du secteur extractif qui s’élève à 275 milliards FCFA, selon le rapport comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

Quelque 242 milliards FCFA de la participation du secteur extractif sont allés “directement dans le budget de l’Etat”, a dit Mamadou Ndour, directeur des Mines, qui prenait part, dans un hôtel de Thiès, à un atelier de dissémination du rapport de l’ITIE, pour l’année 2022.

“Au cours de l’année 2022, les entreprises minières établies dans la région de Thiès ont contribué à hauteur de 91 milliards FCFA, contre 83,7 milliards FCFA en 2021”, a ajouté Ndour.

Durant la même année, les entreprises minières actives dans la région de Thiès ont employé “4 399 personnes, pour une masse salariale globale déclarée est de 52 milliards de FCFA”.

Selon lui, les entreprises extractives ont dépensé en acquisition de biens et services et paiements aux sous-traitants, un montant total estimé à 762 milliards FCFA, dont 155 aux entreprises nationales.

Dans la région de Thiès, les ciments du Sahel (CDS) arrivent en tête des contributeurs, avec 31,889 milliards de FCFA, suivis de Grande Côte Opération (GCO), avec 19,525 milliards FCFA, note le rapport.

Dangote Industries Sénégal arrive en troisième position (15,664 milliards FCFA), suivie de près des Industries chimiques du Sénégal (ICS), avec 15,572 milliards de FCFA.

Les contributions des cinq autres sociétés extractives varient de 45,444 millions à 3,845 milliards de FCFA.

Les paiements sociaux volontaires effectués par les entreprises s’élèvent à 1,503 milliard FCFA, ceux obligatoires, à 122,218 millions de FCFA.

Pour ce qui est des taxes environnementales, elles sont de l’ordre de 8,302 milliards de FCFA, dont 8,290 milliards FCFA payées par les ICS et 12,572 millions FCFA par GCO.

Sur la contribution globale du secteur extractif de 275,33 milliards de FCFA, 242, 30 milliards soit 88% sont allés directement au budget de l’Etat,  9,22 milliards (3,35%) versés à la CEDEAO et à l’UEMOA, 13,80 milliards au titre de paiements sociaux et environnementaux.

Quelque 7,16 milliards (2,60%) sont encaissés dans les fonds propres des organismes collecteurs, selon le rapport.

ADI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Thiaroye Gare : le maire mobilise les acteurs pour une réussite de la Journée d’investissement humain

Thiaroye Gare, 30 mai (APS) – Mbaye Sène, le maire de Thiaroye Gare a rencontré jeud…