Thiès, 7 juin (APS) – Le maire de Thiès Babacar Diop a lancé, jeudi, les travaux de réhabilitation de la Place de France, qui devront durer six mois, pour un coût de 325 millions de FCFA.

Située au cœur de Thiès, en face de l’hôtel de Ville, la Place de France, un endroit à la fois “mythique“ et “emblématique“, est un pan du patrimoine qui fait la “fierté“ des Thiessois, a noté Babacar Diop.

Il donnait le coup d’envoi du chantier confié à l’entreprise ”Borom Daradji”, en présence de membres du conseil municipal, et des autres communes, et notamment du maire de Thiès Est Ousmane Diagne et de l’adjoint au préfet Diadji Guèye.

Il est prévu d’aménager sur la Place de France un “espace vert, où la nature et la modernité se rencontreront harmonieusement, des allées piétonnes, des aires de jeux pour enfants, des zones de repos ombragées, des mobiliers urbains, un monument sculpture, un monument aux morts, un jet d’eau entre autres infrastructures urbaines modernes et respectueuses de l’environnement”.

Toutes commodités qui feront de cet espace un “lieu idéal pour se détendre, se retrouver entre amis ou en famille, et profiter de moments de bien-être en plein air”.

Entièrement financés par la Ville de Thiès sur fonds propres, les travaux devront s’achever au mois de décembre, pour un coût global de 325 millions de F CFA, selon Babacar Diop.

Ce projet s’inscrit dans la vision d’une “modernisation“ et d’une “démocratisation” des places publiques, selon l’édile, qui ambitionne de “faire de Thiès la première ville du Sénégal, un modèle de modernité et d’intelligence”. Ce qui passe par un investissement dans des infrastructures modernes.

Inaugurée en 1952 par l’administration coloniale, la Place de France, qui a marqué des générations de jeunes Thiessois avec ses jets d’eau, a à un certain moment, perdu son lustre d’antan.

Le maire s’est dit ouvert au débat sur un changement de nom, assurant que les discussions seront prolongées au sein du conseil municipal et enrichies par les apports d’historiens et de notables de la ville, entre autres. Ce qui devrait déboucher, au moment de l’inauguration, sur une dénomination qui reflètera l’histoire et l’identité de Thiès.

Le site qui abritera les travaux était au cœur d’un litige entre la mairie et un promoteur privé qui y exploitait une aire de jeux payante pour enfants.

Sommé dans un premier temps par la Cour suprême de suspendre sa décision de récupérer l’espace, la ville de Thiès avait finalement obtenu gain de cause.

Selon Babacar Diop, le lancement de ces travaux marque le début d’une série de projets pour moderniser la ville de Thiès. Parmi ceux-là, la poursuite de l’éclairage public dans sa troisième phase, la réalisation de salles de cinéma, de salles de spectacle, de galeries d’art, ainsi que la construction d’un parking souterrain à la Promenade des Thiessois.

Il en a profité pour faire un tour de ses réalisations depuis son élection comme maire de Thiès.

ADI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE / Kaffrine : le roi du Ndoucoumane intronisé samedi

Kaffrine, 24 juin (APS) – L’actuel roi du Ndoucoumane, Talla Ndiémé Ndao, va ê…