Dakar, 7 juin (APS) – Une trentaine de baobabs et de palmiers ont été transplantés autour de l’échangeur de l’émergence et sur d’autres sites à Dakar dans le cadre des travaux de réalisation des infrastructures sportives des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) 2026, a appris l’APS de source officielle.

‘’Nous avons identifié sur le chantier du stade Iba Mar Diop, une trentaine de baobabs et de palmiers qui ont été déterrés et transplantés autour de l’échangeur de l’émergence et sur d’autres sites de Dakar’’, a indiqué Babacar Senghor, coordonnateur du programme de réhabilitation des infrastructures sportives à AGEROUTE.

Il s’entretenait avec des journalistes lors de cette opération qui a nécessité la mobilisation de pelles mécaniques, de camions  et d’autres engins.

Le colonel major, Babacar Dione, Directeur des eaux et forêts et le chef de la Division régionale de l’environnement et des établissements classés de Dakar, Adourahmane Ndour, ont pris part à l’opération.

Il a indiqué que cette opération dont le but est d’éviter de couper ces arbres emblématiques a été exécutée par l’Agence des travaux et de gestion des routes du Sénégal (AGEROUTE), maitre d’ouvrage délégué des travaux de réhabilitation des sites des JOJ, en partenariat, avec le ministère de l’Environnement et de la Transition écologique.

‘’Le but de cet exercice, c’est d’éviter d’abattre ces arbres pour les besoins des travaux en cours sur le chantier du site d’Iba Mar Diop’’, a-t-il expliqué, soulignant que l’AGEROUTE va travailler avec les Eaux et forêts sur l’ensemble des aménagements paysagers prévus dans le cadre de ce projet.

Babacar Senghor a rappelé que le Sénégal va organiser, pour la première fois, les Jeux olympiques de la jeunesse, en novembre 2026.

‘’L’Etat du Sénégal  a confié  à l’AGEROUTE, la maitrise d’ouvrage délégué pour la réhabilitation des infrastructures sportives du site du stade Iba mar Diop mais également celui de la Piscine olympique ainsi que d’autres sites’’, a-t-il indiqué.

Le colonel major Babacar Dione, directeur des eaux et forêts, a salué ce geste d’AGEROUTE, qui selon lui, est à dupliquer par les autres entreprises spécialisées dans les travaux publics.

‘’Nous avons le cœur meurtri quand on voit des arbres abattus par des entreprises. Donc, cette initiative d’AGEROUTE permet d’allonger la durée de vie de ces arbres emblématiques qui seront déterrés et transplantés ailleurs’’, a-t-il salué.

Il a estimé que l’initiative d’AGEROUTE va aider à restaurer ces arbres sur d’autres sites surtout dans un contexte de changement climatique.

Adourahmane Ndour, chef de la Division régionale de l’environnement et des établissements classés de Dakar, à son tour a salué l’initiative d’AGEROUTE ‘’de transférer ces arbres du chantier d’Iba Mar Diop à l’échangeur de l’émergence pour les sauvegarder au lieu de les éliminer’’.

‘’C’est un acte responsable, un acte de sauvegarde de l’environnement qui démontre que l’exécution  de travaux publics doit prendre en compte aussi la nécessité de protéger les arbres’’, a-t-il estimé.

AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TABASKI-SERMON / Tivaouane : Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh dénonce le massacre du peuple palestinien

Tivaouane, 17 juin (APS) – Le marabout Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh a dénoncé lund…