Thiès, 12 juil (APS) – Les autorités administratives et académiques ont salué, mercredi, une bonne organisation des épreuves du Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) qui ont démarré dans la région de Thiès pour plus de 32.000 candidats.

L’adjoint au préfet de Thiès Diadji Guèye a exprimé sa ”satisfaction totale”, après avoir fait le tour de trois centres d’examens pour constater la qualité de l’organisation.

”Nous avons apprécié une bonne organisation, sans doute avec une bonne coordination de l’autorité académique”, a dit M. Guèye, qui n’a pas manqué de saluer l’accompagnement des associations de parents d’élève.

”Dans l’ensemble, pour le moment – nous croisons les doigts -, toutes les conditions sont réunies pour la bonne tenue de ces examens du BFEM”, a-t-il dit.

Même si des pluies majeures n’ont pas encore été enregistrées à Thiès, les organisateurs ont tenu compte de l’hivernage dans le choix des centres d’examens, afin que d’éventuelles pluies ne puissent altérer le déroulement des épreuves, s’est réjoui Guèye.

La secrétaire générale de l’Inspection d’académie Khady Sow Diop a fait part aussi d’un ”sentiment de satisfaction”, après avoir visité un échantillon jugé représentatif de centres d’examens. Il s’agit de l’école de Lalane, dans le département, de Idrissa Diop qui reçoit 9 candidats malvoyants et de Daniel Brothier, représentant le privé.

”Partout où nous sommes passés, nous avons vu des conditions assez favorables, en termes de présence des candidats, des secrétaires, ponctualité” du personnel, a-t-elle dit.

La région de Thiès compte 32.370 candidats, dont 59,11% de filles. Soit une hausse de 1084 candidats, comparé à 2022. Ils sont disséminés dans 157 centres d’examens et 184 jurys. L’inspection de l’éducation et de la formation (IEF) de Mbour 1 arrive en tête en termes d’effectifs, suivie de celle de Mbour 2. S’ensuivent respectivement celles de Thiès ville, de Tivaouane et Thiès département.

L’académie a mobilisé 5.879 enseignants pour garantir la présence en permanence d’au moins deux surveillants dans les salles d’examens.

Interpelée sur d’éventuels dysfonctionnements liés au chevauchement entre le début du BFEM et le second tour du baccalauréat, elle a rassuré qu’il ne pose aucun problème, puisque les autorités avaient pris les devants à travers le choix des centres et du personnel de surveillance et de secrétariat.

Mody Diouf, responsable du dialogue social a salué l’organisation et la méthode qui ont marqué le début de cet examen, se félicitant de la présence des parents d’élèves et des forces de défense et de sécurité.

ADI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL / Tournoi féminin UFOA U20 : le Sénégal s’impose d’entrée face à la Gambie

Dakar, 20 mai (APS) – L’équipe du Sénégal U20 a dominé la Gambie sur le score de deu…