Dakar, 21 avr (APS) – La Fédération sénégalaise de football (FSF) est “intransigeante” sur les questions des tests de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et a commencé à s’autocontrôler pour éviter d’aligner des joueurs ayant dépassé l’âge requis pour jouer certaines compétitions, a révélé son président Augustin Senghor.

”(…) Nous commençons à nous autocontrôler. Nous faisons des tests IRM pour éviter que certains dépassent l’âge et pour être sûrs que nos joueurs remplissent les critères [d’âge]”, a-t-il dit dans un entretien accordé récemment à l’APS.

Il a rappelé l’intransigeance dont fait preuve la FSF à ce sujet. ‘’A chaque fois qu’il y a un petit doute, nous préférons écarter le joueur. Aujourd’hui, on ne peut pas jauger notre équipe sur sa valeur réelle”, a-t-il soutenu.

Le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a approuvé, il y a quelques jours, l’amendement du règlement de l’article 27 de la Coupe d’Afrique des nations U17 relatif à l’Imagerie par résonance magnétique (IRM).  Ce règlement prévoit que le “test sera effectué conformément au protocole de la CAF dans un établissement de santé muni d’un appareil IRM”.

Pour le tournoi final de la CAN U17, la CAF se réserve le droit de faire un autre test d’éligibilité (IRM) pour les joueurs des 12 équipes participantes. Et c’est elle qui prend en charge le coût de ces tests IRM.

Si après avoir effectué le test d’éligibilité (IRM) pour une équipe participante, quatre de ses joueurs ou plus se sont révélés non éligibles, toute l’équipe participante sera disqualifiée. Si un, deux ou trois des joueurs d’une équipe se révèlent inéligibles à l’issue des tests, le ou les joueurs concernés ne seront pas autorisés à participer à la compétition. Par contre, l’équipe concernée sera autorisée à participer à la compétition, mais sans possibilité de les remplacer.

La CAF exige également à toutes les équipes participantes d’arriver avec cinq jours avant le début de la compétition pour effectuer les tests au plus tôt, sachant qu’elle pourra effectuer un test IRM à tout moment de la compétition.

Elle autorise les équipes à adresser par courrier électronique toute demande de deuxième lecture pour un joueur jugé inéligible au plus tard trois heures après la notification du résultat de la première lecture.

L’équipe nationale du Sénégal des moins de 17 ans, qui participe à la CAN de la catégorie en Algérie (29 avril-19 mai), est logée dans le groupe A du pays hôte aux côtés du Congo, et de la Somalie.

“Nous partageons le groupe avec le pays hôte. Notre objectif est de sortir des matchs de groupe et viser les demi-finales pour s’assurer d’une qualification en Coupe du monde’’, a précisé Augustin Senghor.

Selon lui, l’objectif pour la fédération sénégalaise, “ce n’est pas principalement de gagner” le tournoi, mais de “bâtir le footballeur de demain, l’éduquer pour qu’il puisse être un grand champion avec ses pieds, mais avoir des vertus, des valeurs qui lui permettent de jouer pleinement son rôle d’ambassadeur du pays”.

“Nous voulons construire le Sénégalais de demain et c’est cela l’objectif de [cette] catégorie et [elle] sera une bonne relève pour les U 20”, a-t-il dit.

SK/ASG/OID

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Sport

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL-RESULTAT / Teungueth FC s’incline devant l’As Pikine, suspense relancé pour la ligue 1

Dakar, 19 mai (APS) – L’équipe de Teungueth FC, en déplacement au stade Alassa…