Touba, 1-er sept (APS) – Le porte-parole du khalife général des mourides, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, appelé affectueusement Cheikh Bass, est réputée au sein de la communauté mouride pour sa forte personnalité.

C’est à la faveur de l’arrivée du premier petit-fils du fondateur du mouridisme au califat, Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké (2007-2010), qu’il s’est vu confier le poste de porte-parole.

Fils de Serigne Abdou Khadre Mbacké (1989-1990), quatrième Khalife général des mourides, le quadragénaire Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre a séduit plus d’un par son aisance dans la prise de parole. Ce qui n’en rend encore que plus sublime sa forte personnalité.

Le visage encadré de lunettes claires, Cheikh Bass, qui réside au quartier Guédé, à Touba, est en effet d’une éloquence remarquable, tout comme il est aussi très à l’aise avec les versets coraniques. C’est que son vénéré père, surnommé l’imam des imams, lui a très tôt initié au Coran.

En 2010, Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, septième Khalife général des mourides, lui a renouvelle sa confiance en le maintenant au porte-parolat de la communauté mouride.

Dans un discours d’une rare subtilité, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadr avait séduit les disciples mourides en 2015, à l’occasion de la cérémonie de pose de la pierre de l’Autoroute Ila-Touba. En une poignée de minutes, il avait expliqué avec autorité et habileté l’importance de la contribution chez les mourides, plus connue sous le nom de hadiyat.

À l’occasion également des cérémonies officielles du grand Magal, sa traditionnelle allocution est toujours attendue avec le plus grand intérêt. 

Président du comité d’organisation du grand Magal

Hormis son titre de porte-parole du Khalife général des mourides, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre est également le président du comité d’organisation du grand Magal de Touba.

Autant dire qu’il est devenu aujourd’hui un pilier essentiel, voire incontournable de l’organisation de cet événement religieux commémorant le départ en exil au Gabon du Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), le fondateur du mouridisme.

Homonyme du père de l’actuel Khalife général des mourides, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadr se distingue aussi par son charisme mais également par les valeurs éducatives qui lui ont été inculquées dès le bas âge.

Après avoir accompagné les 6e et le 7e khalifes des mourides, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadr a pu bénéficier encore de la confiance du patriarche de Darou Minane, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Depuis janvier 2018, il l’accompagne dans sa noble mission qui consiste à assurer la succession de ses prédécesseurs au califat du mouridisme.

Très attaché au Cheikh et à ses enseignements, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre incarne aujourd’hui plus que jamais, par sa carrure et sa posture, l’exemplarité d’un petit-fils du fondateur du mouridisme.

CGD/ASB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ELEVAGE-PERSPECTIVES / Diourbel: pour une autosuffisance en mouton, des éleveurs misent sur l’amélioration de la race locale et la création de fermes villageoises et communales

Diourbel, 15 avr (APS) – Des éleveurs de la région de Diourbel (centre) prônent une …