Dakar, 16 juin (APS)-’’Sénégal majeur, entreprenant et solidaire’’ est un ouvrage ”de 500 analyses dynamiques et solutions” qui permettront de mettre le Sénégal sur la voie du développement”, a soutenu jeudi son auteur, El Hadji Ibrahima Mbow.

‘’Ce livre propose des solutions sur le plan économique, sur le plan administratif. Il aménage le territoire, garantit les accès, renforce notre diplomatie et modifie notre carte diplomatique. Nous espérons que le contenu  de ce livre sera bien utilisé pour mettre le Sénégal sur la voie du développement ’’, a-t-il déclaré lors d’une conférence presse au siège de l’harmatan Sénégal, éditeur de ”Sénégal majeur, entreprenant et solidaire’’, un ouvrage de 500 analyses repartis sur 5 piliers.

‘’Le livre repose sur 5 piliers majeurs”, a-t-il indiqué, relevant que le premier de ces piliers est l’industrialisation de notre pays. ” Nous avons besoin de bassins industriels pour créer des richesses et surtout pour régler la question de l’emploi et de la qualification des jeunes et naturellement augmenter les revenus et le pouvoir d’achat’, a-t-il-expliqué.

La deuxième repose sur la réforme et la refondation de l’administration, a-t-il poursuivi, expliquant que ‘’nous avons besoin de grand service public, un Etat fort, des institutions fortes qui mettent en avant l’intérêt général avec naturellement une transparence dans la gouvernance financière’’.

‘’Nous proposons dans ce document que tous les budgets des ministères soient mis en ligne pour que chaque sénégalais puisse voir la destination du plus petit franc des budgets. Nous le devons aux sénégalais parce que c’est l’argent qui appartient aux citoyens’ ’a-t-il-souligné.

El Hadji Ibrahima Mbow propose également la création d’un ministère des données. ”Ce ministère, selon lui,  sera une innovation, qui va non seulement retracer toutes les politiques mais aussi expliquer avec des chiffres à l’appui les performances de chaque secteur et les insuffisances dans les autres secteurs”.

Comme troisième pilier, l’auteur propose la création cinq méga-régions avec des conseils territoriaux et mettre les jeunes au travail en attribuant à chaque méga-région, une somme de 500 milliards CFA afin qu’ils soient des acteurs économiques. Le quatrième pilier du livre, a-t-il indiqué, concerne les services prioritaires universels, la santé notamment l’accès aux soins pour tous, l’éducation, la sécurité et l’habitat.

Le dernier pilier d’ouvrage évoque la question de la diplomatie sénégalaise, a-t-il encore soutenu, estimant que le Sénégal doit multiplier ses coopérations avec des partenariats gagnant-gagnant. ”Le Sénégal en collaboration avec les pays de CEDEAO doit quitter le franc CFA qu’il considère comme une monnaie parasite qui gêne le développement”, a-t-il ajouté.

Evoquant la situation politique du pays, il a invité le président de la République, Macky Sall,  à s’adresser aux sénégalais pour éclairer l’option national sur la question du troisième mandat. ‘’Nous ne voulons pas la violence, nous ne voulons pas non plus la stratégie du chaos, nous appelons tous les citoyens à échanger, à discuter pour que le pétrole et le gaz ne soient pas une malédiction pour notre pays’ ’a-t-il-lancé.

ABD/AB/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITE-INFRASTRUCTURES / Pikine Est : un bâtiment rénové abritant le centre-services et la bibliothèque municipale inauguré

Pikine, 28 mai (APS) – Le maire de Pikine Est (banlieue de Dakar), Issakha Diop, a inaugur…