Tivaouane, 16 juin (APS) – Les travaux routiers prévus notamment sur les tronçons Tivaouane-Pambal-Darou Alpha et Mboro-Diogo, sur une distance totale de 43 kilomètres, pour un coût de 18 milliards de FCFA, démarreront au mois d’octobre, a annoncé jeudi, Mohamed Laye, coordonnateur du Projet d’amélioration de la connectivité des zones de production agricole du Nord et du centre du Sénégal, à l’AGEROUTE.

Le début des travaux de préparation est prévu à partir du mois de juillet, a informé M. Laye, précisant que tout le processus de recrutement des entreprises a été bouclé. L’AGEROUTE a attribué le marché des travaux et l’ordre de service de démarrage sera donné à partir du 1er juillet, a-t-il précisé.

‘’II y a une phase d’étude d’exécution qui va durer environ deux à trois mois, avant que les travaux ne puissent démarrer sur le terrain au mois d’octobre, après la saison des pluies’’, a dit M. Laye, lors d’une rencontre d’information marquant le lancement des travaux dans le département de Tivaouane.

Les maires des communes traversées par les infrastructures routières, notamment ceux de Pambal, de Notto Gouye Diama, de Mboro, ainsi que les chefs de services déconcentrés de l’Etat,  ont pris part à cette rencontre qui s’est tenue à la préfecture.

‘’Le projet, dans sa globalité, couvre six régions du Sénégal. Pour le département de Tivaouane, il y a deux tronçons qui sont concernés, à savoir Tivaouane-Pambal-Darou Alpha, sur 20 km, mais également la réhabilitation de la route Mboro-Diogo, sur 23 km’’, a dit le responsable. S’y ajoute la piste Douniane-Keur Baba Alima. Les travaux devront durer 20 mois pour un coût total de 18 milliards de FCFA.

Pour le préfet de Tivaouane, Mamadou Guéye, ce projet est d’autant plus important qu’il constitue ‘’l’un des piliers du Plan  Sénégal émergent dans le cadre du Programme d’action prioritaire (PAP) 2019-2023’’.

Il vise à doter le Sénégal d’infrastructures de qualité, a-t-il relevé. ‘’Qui parle de zones agricoles au Sénégal, pense forcément à la zone des Niayes, dans laquelle Tivaouane occupe une part importante’’, a-t-il commenté.

En plus d’améliorer la production et l’écoulement des produits, ces axes constituent  des ‘’voies alternatives’’  pour faciliter la  mobilité dans le département de Tivaouane, particulièrement lors des ‘’Gamou’’ (célébration de la naissance du Prophète (PSL).

‘’C’est un projet attendu depuis longtemps, particulièrement la route Tivaouane-Pambal-Darou Alpha’’, a-t-il dit, notant qu’il a mobilisé les autorités administratives, notamment la commission départementale de recensement et d’évaluation des impenses, pendant deux ans, jusqu’à la séance de conciliation organisée récemment à Tivaouane.

Il précise qu'”il ne reste que le paiement et la remise des chèques aux impactés’’.

‘’Tivaouane  occupe le cœur de la zone des Niayes, (qui) peut nourrir le Sénégal’’, à condition qu’elle soit dotée de pistes praticables, permettant un écoulement rapide des productions vers les grandes surfaces, a encore noté Mamadou Guéye, pour qui  ces routes seront un ‘’adjuvant important’’ pour aider les  agriculteurs à transporter leurs récoltes.

MKB/AD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE-APPEL / L’Association des boutiquiers-détaillants appellent à des assises nationales du commerce

Thiès, 19 mai (APS) – L’Association des boutiquiers-détaillants du Sénégal (ABDS) a …