Louga, 2  mars (APS) – Un café littéraire dédié aux élèves a été initié au centre culturel de Louga (nord), à l’occasion de la tenue, jeudi et vendredi, de la deuxième édition de la Semaine du livre, a constaté l’APS.

Il a été rythmé par un exposé sur l’ouvrage ‘’Vol de nuit’’ d’Antoine de Saint Exupéry (France), paru en 1931, un concours littéraire et une conférence philosophique.

“Aujourd’hui, nous avons constaté que les élèves ne lisent plus, et quand on leur donne un sujet par rapport aux œuvres au programme, ils passent complètement à côté. Alors, c’est pourquoi on a pensé mettre en place une activité dénommée Semaine du livre, qui essaie de prendre en compte toute l’activité littéraire (…)’’, a expliqué Youssou Diallo, l’initiateur de la Semaine du livre.

Il a cité à cet égard les concours de dictée, de slam et de poésie, mais également des exposés sur des ouvrages.

‘’Plus de 300 élèves ont participé aux différentes activités littéraires de la Semaine du livre, notamment la présentation de l’œuvre au programme +Vol de nuit+ d’Antoine Saint-Exupéry’’, s’est-il félicité.

Il a expliqué que ‘’c’est de cette façon qu’on essaie d’appuyer les élèves, pour qu’ils puissent comprendre l’ouvrage au programme, puisqu’ils n’ont pas le temps de lire’’. L’objectif est de faire en sorte qu’’’en face de leurs épreuves, ils puissent également comprendre et s’en sortir’’, a-t-il expliqué. 

Il a signalé que ‘’treize lauréats du concours littéraire, dont six en dictée, trois en slam et quatre en poésie, ont été primés’’. Il a informé qu’un hommage a été rendu aux écrivains et poètes de Louga, à l’occasion de la cérémonie officielle de clôture de la Semaine du Livre, qui a été précédée par une conférence philosophique portant sur le thème : ”Philosopher aujourd’hui”.

“Nous savons que la finalité de la lecture, c’est la production. Alors, si on parvient aujourd’hui à avoir des écrivains et des poètes, c’est parce qu’ils ont beaucoup lu. Donc, c’est une façon d’inciter les élèves à avoir le goût de la lecture”, a-t-il dit.

L’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF) de Louga, Serigne Bamba Seck, souligne qu’’’on a vécu d’intenses journées où on a beaucoup capacité les enfants, surtout le premier jour avec les œuvres au programme qui ont permis aux élèves des classes de 3ème de mieux comprendre +Vol de nuit+, un ouvrage de la littérature française”.

Il a salué “cette initiative” et magnifié “les autres activités liées à la poésie, au  slam’’ qui, selon lui, permettent de  détecter le talent des enfants”.

“C’est bien maintenant de savoir qu’on a des enfants qui peuvent devenir de grands artistes et des élèves préparés à ça. Alors, c’est pourquoi on a rendu hommage aux écrivains de Louga pour montrer des exemples aux enfants”, a-t-il fait valoir.

DS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Création d’emplois, réduction du coût de la vie : le patronat aux côtés de l’Etat

Dakar, 23 avr (APS) – Le secteur privé sénégalais a pris l’engagement mardi d’’’acco…