Sédhiou, 8 déc (APS) – La région de Sédhiou a un taux brute de préscolarisation (TBP) de soixante pour cent, occupant ainsi la troisième place au niveau national, a-t-on appris du coordonnateur régional de la petite enfance et de la case des tout-petits, Doudou Totala Diédhiou.

 

“Au niveau de la région de Sédhiou, la petite enfance se porte bien au regard des bons résultats obtenus. Au niveau national, Sédhiou occupe la troisième place avec soixante pour cent de taux brute de préscolarisation (TBP) au moment où les autres régions sont entre 12 et 15%”, a-t-il relevé.

M. Dédhiou s’exprimait vendredi, à l’occasion de la cérémonie marquant la célébration de la semaine nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits, présidée par le gouverneur de région en présence des enseignants du préscolaire, des parents et des enfants. L’évènement est axé sur le thème :  “L’éducation à la paix dès la petite enfance”.

Il a annoncé que la région compte 150 cases des tout-petits dont ”bon nombre d’abris provisoires”. Il a invité les partenaires et l’Etat à accorder plus d’attention aux enfants pour leur permettre d’évoluer dans un environnement sain et sécurisé.

Cette célébration ”est une occasion pour nous de lancer un appel aux autorités locales et aux pouvoirs publics de redoubler d’efforts, pour que les enfants soient dans de meilleures conditions”, a-t-il déclaré, non sans relever les efforts consentis par la Directrice générale de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits (ANPECTP) pour améliorer les conditions d’études et de travail des enfants et des enseignants du préscolaire.

Pour le gouverneur de la région de Sédhiou, Serigne Babacar Kane, ”cette journée doit être perçue comme un moment fort de mobilisation sociale et de sensibilisation pour renforcer la dynamique de tous les acteurs pour une meilleure prise en charge de la petite enfance aussi bien dans les structures préscolaire et au sein de la famille”.

Il a souligné que le contexte actuel dominé par des crises et conflits expose les jeunes enfants directement ou indirectement à des scènes de violences. Pour toutes ces raisons, a-t-il indiqué, “il urge de s’inscrire résolument dans un projet d’éducation à la paix dès la petite enfance par le dialogue, la concertation et la coopérative.”

Selon lui, le thème de cette Semaine confirme la volonté et la détermination du chef de l’Etat à veiller à l’évaluation des programmes scolaires qui doivent mettre l’accent sur l’éducation à la paix pour vivre en harmonie dans la société.

Le gouverneur de région a invité toute les forces vives de Sédhiou à une participation massive et active aux actions de développement pour la promotion de la paix dès la petite enfance.

MS/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / A la Une, le dialogue national et les premières annonces du chef de l’Etat

Dakar, 27 fev (APS) – L’ouverture du dialogue national censé sortir le Sénégal de l’impass…