Fatick, 8 déc (APS) – L’ONG Forum civil a initié, vendredi, un atelier de renforcement de capacités au profit des journalistes de la région de Fatick (centre) sur l’analyse et l’exploitation des données des entreprises du secteur extractif.

“L’objectif visé est de permettre aux journalistes d’exploiter et d’analyser les données du secteur extractif, mais aussi les données issues des rapports officiels”, a indiqué le coordonnateur du Forum Civil, Birahim Seck.

Selon lui, cette formation d’une journée avec les journalistes de la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS) ”est un moyen d’encourager le journalisme d’investigation avec l’exploitation des données relatives aux obligations contractuelles des entreprises minières”.

Pour la région de Fatick, le gisement de Sangomar a été découvert en 2014 avec le forage du puits SNE-1, lit-on sur le site de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives au Sénégal (ITIE).

Birahim Seck indique que l’association Cairn Energy, Conoccophilis, Far Limited et PETROSEN a entrepris entre fin 2015 et 2018, l’évaluation de ce gisement avec le forage de huit puits. Les réserves récupérables sont estimées à près de 630 millions de barils de pétrole.

“A Fatick, les journalistes doivent relever le défi d’une analyse du secteur extractif, surtout sur l’exploitation du pétrole”, a estimé Birahim Seck.

Il soutient que “rares sont les journalistes qui peuvent vous dire qu’elles sont les ressources qu’on peut tirer du pétrole”. Ainsi, M. Seck a souligné la nécessité pour eux d’être “patients” et “attentifs” pour traiter les dossiers aussi sensibles que le pétrole et le gaz.

SDI/SBS/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans REGIONS

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…