Saint-Louis, 7 juin (APS) – Le commandant du Prytanée militaire de Saint-Louis, colonel Abdoulaye Mbengue, a invité, vendredi, les enfants de troupe à prendre exemple sur leur parrain Charles N’Tchororé.

Ce dernier incarnait des valeurs comme la bravoure et le courage, jusqu’à sa mort survenue le 7 juin 1940 lors de la Seconde Guerre mondiale.

”Charles N’Tchororé a démontré des actes de bravoure, d’excellence, de courage […]. Donc, ce sont ces valeurs que nous offrons à nos élèves ici et que nous rappelons à ces derniers à chaque instant”, a-t-il dit.

”Ces valeurs entrent en droite ligne avec les missions de l’école”, a-t-il souligné à l’occasion de la journée du parrain du Prytanée militaire de Saint-Louis.

La manifestation a vu la présence d’une délégation gabonaise dirigée par le colonel Ulrich Manfoumbi Manfoumbi, ministre chargé de missions à la présidence gabonaise et porte-parole du comité pour la transition et la restauration des institutions du Gabon.

Le Gabon est le pays dont est originaire le parrain, exécuté par les Nazis après s’être révolté avec ses hommes contre le traitement réservé par les soldats allemands aux prisonniers noirs.

Le PMS n’a pas seulement pour vocation de donner un enseignement général et pédagogique, mais aussi d’éduquer, a dit son commandant.

Il souligne que les valeurs incarnées par l’école qu’il dirige ”revêtent une importance capitale dans un monde dans lequel le paraitre est mis au-devant.”

Rappelant que le parrain est originaire du Gabon, il a insisté sur la vocation africaine du Prytanée militaire de Saint-Louis.

L’établissement scolaire accueille en effet environ quinze nationalités et son hymne est l’œuvre d’un ancien étudiant centrafricain.

D’ailleurs, à l’entrée de l’école, figure cette inscription : ”Excellence et intégration”, deux valeurs sur lesquelles est bâti le PMS de Saint-Louis.

Il a été baptisé en 1975 du nom de Charles N’Tchororé par le président Léopold Sédar Senghor pour bien magnifier cette option, selon lui.

Le colonel Ulrich Manfoumbi Manfoumbi, ministre chargé de missions à la présidence gabonaise et porte-parole du comité pour la transition et la restauration des institutions au Gabon, a dit toute sa joie de retrouver son ancienne école.

”Vous n’imaginez pas quel est mon sentiment de revenir dans cette école qui m’a tout donné, qui m’a formé, qui m’a donné les rudiments pour affronter la vie de tous les jours, mais aussi la carrière militaire que j’ai embrassée”, a-t-il déclaré.

”Conscient des réalités des enfants de troupe, nous ne sommes pas venus les mains vides”, dit-il, avant de révéler que sa délégation, composée essentiellement d’anciens enfants de troupes, a amené du matériel sportif, des climatiseurs et des ordinateurs pour l’école.

Ulrich Manfoumbi Manfoumbi a par ailleurs dit sa volonté de contribuer à doter l’établissement d’un autre terrain de sport vu la place que cette activité y occupe.

AMD/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SPORTS-REACTION / Championnats d’Afrique : Cheikh Tidiane Diouf fier de son premier sacre continental, au bout d’un parcours “très difficile”

Dakar, 24 juin (APS) – Le nouveau champion d’Afrique du 400 mètres, le Sénégalais Ch…