Saint-Louis, 4 déc (APS) – La restitution d’une étude consacrée aux ressources budgétaires dans le cadre du Projet d’appui à la gestion des finances publiques est au menu d’un atelier qui s’est ouvert lundi à Saint-Louis (nord), a constaté l’APS.

Ce programme ambitionne, entre autres, de mettre en place un mécanisme local d’analyse et de suivi budgétaire, afin de promouvoir l’efficacité des dépenses publiques dans les secteurs sociaux de base.

“Nous sommes là pour cinq jours dans le département de Saint-Louis [au Conseil départemental] pour trois activités combinées. La première consiste à faire la restitution d’une étude que nous sommes en train de faire dans le cadre de l’analyse des transferts budgétaires vers les collectivités territoriales et en même temps de la traçabilité des revenus générés par le secteur extractif par rapport aux besoins des collectivités territoriales’’, a déclaré Elimane Haby Kane, président de LEGS-Africa.

Le président du consortium Leadership, éthique, gouvernance et stratégies pour l’Afrique (LEGS-Africa) s’entretenait lundi après-midi avec des journalistes en marge de l’ouverture de cette rencontre.

“Ensuite, pendant trois jours nous allons former les acteurs locaux identifiés dans le domaine, pour leur donner beaucoup plus d’outils pour mieux comprendre le budget”, a dit M. Kane.

Il s’agit notamment de les informer sur la programmation budgétaire, surtout sur les outils de participation citoyenne au budget et de contrôle de la transparence, aussi.

Selon M. Kane, le dernier jour de cet atelier sera consacré à une réunion du cadre de concertation qui va être alimenté par ce mécanisme d’analyse et de suivi budgétaire au niveau territorial.

Lamine Ndiaye, deuxième adjoint au maire de Saint-Louis en charge de la santé, de la protection sociale et du sport et des relais communautaires ont, entre autres, pris part à l’ouverture de cet atelier.

L’atelier doit permettre d’informer et sensibiliser les acteurs locaux sur les mécanismes de mobilisation et de redistribution des ressources budgétaires. Il doit aussi contribuer à formuler des recommandations fortes pour une meilleure articulation des dépenses sociales aux priorités des collectivités impactées par les activités extractives.

Cet atelier qui se tient jusqu’à vendredi est une initiative du consortium LEGS-Africa et de l’Union des radios associatives et communautaires (URAC), avec l’accompagnement financier de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), à travers le Projet d’appui à la gestion des finances publiques.

CGD/AMD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-POLITIQUE / Les dirigeants de la Cedeao félicitent Macky Sall pour ses réalisations en faveur du développement

Dakar, 26 fév (APS) – Les dirigeants de la Cedeao, réunis en session extraordinaire, samed…