Dakar, 4 déc (APS) – Un tribunal de Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, a condamné lundi l’ex-président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, à cinq ans de prison pour ‘’enrichissement illicite’’ et ‘’blanchiment’’, ont annoncé plusieurs médias.

Il était jugé depuis le 25 janvier 2023, en même temps que 10 autres personnalités, dont deux anciens Premiers ministres, d’anciens ministres et des hommes d’affaires.

Ils étaient accusés d’‘’enrichissement illicite’’, d’‘’abus de fonctions’’, de ‘’trafic d’influence’’ ou de ‘’blanchiment’’.

En octobre dernier, le procureur de la République avait requis contre lui vingt ans de prison.

La juridiction n’a retenu contre l’ancien président mauritanien que les infractions d’‘’enrichissement illicite’’ et de ‘’blanchiment’’.

Elle a également ordonné la confiscation de ses biens et a prononcé la déchéance de ses droits civiques.

Mohamed Ould Abdel Aziz, âgé de 66 ans, a accédé au pouvoir en 2008 à la suite d’un coup d’État et a dirigé la Mauritanie pendant dix ans.

Il est placé en détention depuis janvier dernier.

ABB/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-POLITIQUE / Les dirigeants de la Cedeao félicitent Macky Sall pour ses réalisations en faveur du développement

Dakar, 26 fév (APS) – Les dirigeants de la Cedeao, réunis en session extraordinaire, samed…