Dakar, 9 fév (APS) – Le Premier ministre Amadou Ba a recommandé, vendredi, une analyse détaillée de la masse salariale pour évaluer les efforts consentis par le gouvernement dans chaque secteur depuis 2022.

”Je pense qu’il est bon que le ministre des Finances procède à une analyse détaillée de la masse salariale dans chaque secteur depuis 2022 et nous faire des propositions. Il faut qu’il nous dise ce qui a été fait depuis 2022 à destination de qui’’, a-t-il dit.

Le chef du gouvernement recevait les Secrétaires généraux des centrales syndicales les plus représentatives à l’issue des dernières élections de représentativité syndicale.

Mody Guiro (CNTS), Cheikh Diop (CNTS-FC), le chargé du dialogue social et de la négociation collective de l’UNSAS, Pape Birama Diallo, le premier secrétaire général adjoint de la CSA, Birama Guèye et la présidente du Haut conseil du dialogue social (HCDS), entre autres, ont pris part à la rencontre.

La réunion s’est tenue en présence des ministres des Finances, du Travail, et de la Fonction publique.

Les syndicalistes ont tour à tour posé des doléances concernant la situation des agents des collectivités territoriales, des décisionnaires, l’Ecole nationale supérieure de l’agriculture de Thiés, la Poste, la CBAO, l’ISRA, la santé, la Sen’Eau, la justice etc.

Ils ont plaidé pour un nouveau code du travail en vue de prendre en charge ‘’les défis’’ actuels du monde du travail qui sont ‘’immenses et pressants’’.

Les acteurs syndicaux ont invité le gouvernement à travailler à éponger ce qui reste du passif social notamment pour les ex-travailleurs de la SIAS, de la SOTRAC et d’ AMA Sénégal.

Pour répondre aux différentes préoccupations soulevées, le Premier ministre a promis que, d’ici quinze jours, le ministre des Finances fera le point ”sur tout ce qui a été fait depuis 2022 dans chaque secteur”.

”On va se retrouver pour voir ce qui a été fait pour les enseignants et les autres secteurs sous quelle forme, sous quelle appellation. Cela permettra de croiser toutes nos informations’’,, a t-il dit.

Amadou Ba a promis ”un suivi rapproché” pour les dossiers sur lesquels, il y a eu un accord par rapport aux préoccupations des centrales syndicales.

Le ministre du Travail, Samba Sy, est chargé, ”dès la semaine prochaine” d’organiser ‘’une réunion regroupant les centrales syndicales et les points focaux ministériels pour faire le point sur le niveau de traitement des cahiers de doléances”.

Il soumettra au Premier ministre ”au plus tard en fin février un rapport général sur l’état de mise en œuvre des engagements du gouvernement’’.

Le ministre de la Fonction publique, Gallo Ba, en relation avec le ministre des Finances, le ministre de l’Education nationale ”examinera les voies et moyens d’apporter des solutions durables à la situation des agents décisionnaires” du secteur de l’Education, a annoncé Amadou Ba.

Ils sont chargés de faire  ‘’un rapport détaillé définitif avant la fin du mois’’, a indiqué le chef du gouvernement.

‘’J’ai vu aussi que dans nos discussions, on ne s’entend pas bien sur les concepts. Tout le monde reconnaît les efforts du gouvernement et le gouvernement aussi a le sentiment que, plus on fait des efforts, plus peut-être, il y a une incompréhension entre les différents acteurs et nous”, a-t-il déploré.

Il a demandé au ministre des Collectivités territoriales de prendre les dispositions appropriées pour apporter la diligence requise dans la mise en œuvre des décisions du comité Ad Hoc créée pour ”apporter une réponse” aux questions relatives aux dossiers concernant ce département.

Le Premier ministre a fait part de la disponibilité du président de la République à recevoir les centrales syndicales.

FD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE / Maraîchage : Kaolack a été ‘’très dynamique’’ cette année (DRDR)

Kaolack, 2 mars (APS) – Le sous-secteur du maraîchage s’est avéré ‘’très dynamique’’ dans …